Histoire Histoire

Jijel: Hommage au commandant Rouibah Hocine

74819091 2384156335132644 3797805117588111360 o

La wilaya de Jijel a célébré, ce Jeudi 9 Novembre 2019, le 59ème anniversaire de la mort du commandant Rouibah Hocine, tombé au champ d'honneur en compagnie de neuf autres moudjahidine, le 9 novembre 1960, à Ain Lebna.

La cérémonie a eu lieu dans la la commune de Jijel, au musé El-Moudjahid, qui a regroupé le wali Monsieur Bachir Far et les responsables de la wilaya de Jijel, en compagnie des Moudjahidines.

Allah Yarham Echouhadas Al Abrar oualmoudjahidines al ahrar.
الله يرحم الشهداء الابرار والمجاهدين الاحرار🌹🌹🌹

Une image rare et inédite de "Bouyoucef" - Sidi Abdelaziz -...

74956732 155771052298041 376928885402501120 n

J'avais l'originale de cette image rare, inédite et historique, hélas, perdue quelque part ...

Pour connaitre les lieux, c'est le centre village de Sidi Abdelaziz à une certaine époque...
A la place de cette vieille école, c'est l'apc...

JIJEL: SIÈGE DE LA WILAYA II HISTORIQUE

45312667 2237064533001501 9121204235285823488 n

Il faut apprendre à notre jeunesse que la région de Jijel était le siège de la wilaya II historique, avec des noms prestigieux, à l'image de Didouche Mourad, Zighoud Youcef, Abdallah Bentobbal, Ali Kafi et Salah Boubnider qui se sont relayés à la tête de cette instance jusqu'à fin 1962, sans oublier bien sur:  le commandant Rouibah Hocine, qui avait même participé au congrès de la soumam, le 20.08.1956. élément actif de l’OS (1946-1950) , emprisonné de 1955 à 1956. Il était aussi membre de commandement wilaya II, avant de tomber au champ d'honneur le 09 Novembre 1960 à AIN LEBNA.

Il y a quelques années, un fils de chahid " mon oncle", le docteur Boudjemaa Souilah, avait animé une conférence au siège de la commune de Jijel, sous le titre "La portée populaire de la lutte de libération", qui résume la symbolique du combat du peuple algérien pour sa liberté. Le choix de Jijel intervient au regard du fait que cette région fut le siège de la wilaya II historique.

Bataille de Catinat (Settara): Hauts faits d’armes de la Wilaya 2

10409096 869266486447986 219272158246453430 n

A l'occasion de le commémoration de la fete du 1 er novembre, voici encore une fois l'histoire de la bataille de Catinat (Settara), mais aussi une vidéo de presque deux heures sur la guerre d'Algérie de 1954 à 1962 comme vous n'avez jamais vu auparavant

Nous avions pris l’habitude de réagir et d’écrire à l’approche de la date du 1er novembre, non seulement pour rendre hommage, ou marquer tout simplement l’anniversaire, mais surtout et avant tout en guise de rappel et lutte contre l’oubli.

Au début de l’année 1958, l’Etat-major français déploya de grands moyens militaires dans le but de neutraliser physiquement et psychologiquement les unités de l’ALN. Le 7 février 1958, le ministre-gouverneur Jean Lacoste déclara à Constantine que «la guerre sera gagnée». Le 8 février, le «droit de poursuite» réclamé par les militaires fut, pour la première fois, mis en œuvre par le bombardement du village de Sakiet Sidi Youcef (situé en territoire tunisien), considéré comme une zone de repli des combattants algériens.

LES BRUMES DE NOS MARTYRS

Plage Sidi Abdelaziz

A la veille de la mère des commémorations de notre pays. A la veille du souvenir de la balle qui arrête la vie, du village brûlé, de l'homme qui tue l'homme, la femme et l'enfant sans raison autre que celle du plus fort. A la veille de ‎la douleur lancinante qui bloque la respiration. A la veille du souffle qui s'évapore , délivrance.

Les brumes de nos montagnes sont les souffles de nos morts. Alors, QUAND VOUS VERREZ CES BRUMES MATINALES AYEZ UNE PENSEE POUR CEUX QUI SONT PARTIS . Ils reviennent chaque automne pour nous rappeler leur sacrifice.
Ils restent dans nos montagnes, leurs montagnes. Un jour, ces brumes descendront sur les cités. Gardons les propres, ne crachons pas dessus, ne jetons pas nos déchets sur leurs trottoirs. CES RUES ET CES TROTTOIRS PORTENT LEURS NOMS. Q'elles soient toujours belles et propres, sans fanions ni mini drapeaux. UN GRAND DRAPEAU SUFFIT.

Mechta Moukoufa: l'une des plus grande bataille de la région, un symbole de l'unité nationale.

A la veille du premier novembre 2017, jour sacré pour tous les Algériens, nous vous présentons aujourd'hui les faits de l'une des plus grandes batailles qu'à vécu la région d'El-Aouana, dont le 63ème anniversaire sera commémoré ce Mercredi, et, qui constitue, sans conteste, un symbole de l'unité nationale et un pan des lourds sacrifices consentis par le peuple algérien durant sa glorieuse Révolution (1954-1962), estiment des moudjahidine et des historiens. Une autre page d'histoire également, rapporté par nos confrères de la presse nationale.
Alors que la guerre faisait rage sur les hauteurs Jijellienne, cette bataille a eu lieu sur la route communale N1, dans la région de Moukoufa, située dans le nord est de la commune d'El-Aouana, en allant vers kaa El-djebel, le 23 octobre 1961, sous les commandes de SOUILAH El-hachemi.

UNE AUTRE PAGE D'HISTOIRE...

bbelh

A l’occasion du premier novembre, voici une autre histoire à écrire, pour dénoncer encore une fois les massacres perpétrés en Algérie, nous vous présentons une autre page histoire, qui est aussi une partie intégrante de l’Histoire de notre pays.

Elle a eu lieu le 20 Mai 58, juste devant ces genets en fleurs en image prise dans la région de Bouraoui Belahdef.

Au pied de la montagne Aassa à Taza, c’est là que la wilaya du nord Constantinois s’est rassemblée.

C’est là aussi que cinq Moudjahidines et des dizaines de civiles sont tombés au champ d’honneur.

Le chahid Aami Mohamed Benhmidat Fenghour a été tué juste devant ces genets en fleurs.

Et juste en bas de cette route, devant cette maison de montagne, trois martyrs ont été atrocement torturés.

Il s’agit des défunts: Ammar Boucha, le maitre du coran, Aami Ahsène Chelli, et un membre de la famille Boudiba, que dieu aie leurs âmes…!

Et devant cette fumée, des enfants et des femmes ont été massacrés par les hélicoptères et les avions de guerre…

En effet, aucune famille n’a été épargnée par la sauvagerie colonialiste, lors de ces sanglantes journées.

Ceux qui les ont vécues, comme nos amis témoins, qui nous ont transmis ce message, s’en souviendront jusqu’à l’ultime instant de leur existence.

Cette triste histoire mérite bien un livre, plus qu’une simple petite émission…!Frown

Notre wilaya possède ses particularités « Montagnes » qui la distinguent des autres cités.Une véritable école de nationalisme…!

Allah Yarham Echoudas El Abrar !

Ces images m'ont brisé le cœur...

14915338 1231000553607909 1159036909500251342 n

Ces images m'ont brisé le cœur... Le souvenir commence avec la cicatrice. Voilà pourquoi toute la région Jijellienne avait beaucoup souffert durant la glorieuse révolution de Novembre 54. JIJEL: SIÈGE DE LA WILAYA II HISTORIQUE

Il faut apprendre à notre jeunesse que la région de Jijel était le siège de la wilaya II historique, avec des noms prestigieux, à l'image de Didouche Mourad, Zighoud Youcef, Abdallah Bentobbal, Ali Kafi et Salah Boubnider qui se sont relayés à la tête de cette instance jusqu'à fin 1962.

Il y a quelques années, un fils de chahid " mon oncle", le docteur Boudjemaa Souilah, avait animé une conférence au siège de la commune de Jijel, sous le titre "La portée populaire de la lutte de libération", qui résume la symbolique du combat du peuple algérien pour sa liberté. Le choix de Jijel intervient au regard du fait que cette région fut le siège de la wilaya II historique.

10 juin 1957. Les Sept fusillés de Kaous-Duquesne (Jijel)

ob eb1280 duquesne 3

Cela s'est passé le 10 juin 1957. Sept habitants de Kaous ont été fusillés le dos au mur. Les Français appelaient depuis la fin du 19è siècle ce village "Duquesne" du nom d'un amiral français qui avait participé à l'échec lamentable de l'invasion de Jijel ordonnée en 1664 par Louis XIV.

Le regretté Mokhtar Zine avait recueilli dans l'hebdomadaire local, aujourd'hui disparu, les témoignages sur les circonstances de ce massacre. 

Connexion

Nous avons 302 invités et un membre en ligne

  • MedSouilah

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Planter des arbres sans aucune étude/ Voie publique dégradée par leurs racines
    yasmine yasmine 13.11.2019 11:24
    Il faut d'abord avoir une politique bien définie de gestion des espaces verts avec comme responsables ...

    Lire la suite...

     
  • Planter des arbres sans aucune étude/ Voie publique dégradée par leurs racines
    laohalim laohalim 13.11.2019 08:49
    Cher Mohamed, la solution est la suivante : Il faut déraciner le problème et pas les arbres c'est ...

    Lire la suite...

     
  • Souvenez vous de l'Inauguration à Béni Frah du pont de l'espoir...
    saladin saladin 13.11.2019 08:31
    Très triste est cette nouvelle ! Les habitants de Beni Frah ont pu réaliser ce pont ...

    Lire la suite...

     
  • Planter des arbres sans aucune étude/ Voie publique dégradée par leurs racines
    MedSouilah MedSouilah 12.11.2019 18:32
    Il fallait choisir des arbres, après étude par des experts du métier, aux racines moins agressives...

    Lire la suite...

     
  • Alerte météo : des averses de pluies, de la grêle et des rafales de vent.
    MedSouilah MedSouilah 11.11.2019 19:34
    C'est pour cette raison, qu'il est nécessaire de partager les bulletins météo spéciaux (BMS), afin ...

    Lire la suite...

     
  • JIJEL. HADDADA: Un jeune immole deux personnes.
    MedSouilah MedSouilah 10.11.2019 14:30
    عظم الله اجركم وغفر لميتكم واحسن عزاءكم...

    Lire la suite...

     
  • Jijel: Hommage au commandant Rouibah Hocine
    christine hamad christine hamad 10.11.2019 07:20
    Allah yarhamm el chouhada !

    Lire la suite...

     
  • Traditions et coutumes Jijellienne
    christine hamad christine hamad 10.11.2019 07:18
    Hmmmmmm, délicieuses

    Lire la suite...

     
  • Mawlid Ennabaoui/ Ces “explosifs” qui gâchent la fête
    saladin saladin 08.11.2019 11:08
    https://i.postimg.cc/MTq4T4ZK/3dlat-net-24-17-449f-0d3c32188bab6.jpg

    Lire la suite...

     
  • Mawlid Ennabaoui/ Ces “explosifs” qui gâchent la fête
    christine hamad christine hamad 08.11.2019 09:02
    Mouloud said a tout le monde ! Koul aam wa intoum bkheir!

    Lire la suite...

     
  • L'histoire bouleversante du vieux, perdu dans la montagne...
    christine hamad christine hamad 05.11.2019 07:29
    C'est une bonne nouvelle!! Hamduillah !!

    Lire la suite...

     
  • L'HIVER EST À NOS PORTES
    christine hamad christine hamad 05.11.2019 07:28
    On devrait logé les sans abris dans les logements ou dortoir , avec d'eau chaude et chauffage ! Il ...

    Lire la suite...

     
  • Bataille de Catinat (Settara): Hauts faits d’armes de la Wilaya 2
    MedSouilah MedSouilah 02.11.2019 13:26
    beni s'bih le 26 avril 1958. https://nsa40.casimages.com/img/2019/11/02/191102012732639283.jpg

    Lire la suite...

     
  • El-Ancer: Un vieux s'est perdu dans la montagne.
    christine hamad christine hamad 02.11.2019 07:59
    J'espère sincèrement qu'on va le trouver

    Lire la suite...

     
  • El-Ancer: Un vieux s'est perdu dans la montagne.
    MedSouilah MedSouilah 01.11.2019 19:32
    Les recherches se sont arrêtées aux alentours de 18 heures, menées par une équipe spéciale de la ...

    Lire la suite...

     
  • El-Ancer: Un vieux s'est perdu dans la montagne.
    MedSouilah MedSouilah 01.11.2019 19:30
    توقفت عملية البحث في حدود الساعة السادسة مساء والتي قادتها فرقة خاصة للدرك الوطني مزودة بكلب مدرب ...

    Lire la suite...

     
  • UNE AUTRE PAGE D'HISTOIRE...
    saladin saladin 29.10.2019 07:59
    Les pages de l’histoire, de la révolution d’indépendance de l’Algérie, sont innombrables, cher Mohamed.

    Lire la suite...