Connexion

Nous avons 430 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Le poète syrien Adonis à une chaîne égyptienne : «Seuls les Algériens ont vraiment combattu !»

12039520 949118488462785 5173968308561805490 n

Dans une déclaration à la chaîne de télévision égyptienne CBC, le grand poète syrien Adonis, de son vrai nom Ali Ahmed Saïd, a estimé que les Arabes «n’ont jamais eu une histoire de lutte digne de ce nom». «Le seul pays qui a vraiment fait la révolution, c’est l’Algérie !» a-t-il clamé, en expliquant que «tous les autres pays, de la Syrie à l’Irak en passant par le Liban, ont obtenu leur indépendance sur un plateau d’argent».

Devant l’insistance de la journaliste égyptienne qui tentait de le convaincre de l’existence de «révolutions contre l’occupation», aussi bien en Libye, en Irak qu’en Egypte contre l’occupant britannique, le poète n’a pas transigé, en répétant, sûr de lui, que «seuls les Algériens ont vraiment combattu». «Il ne faut pas nous mentir à nous-mêmes, renchérit-il.

Les Arabes n’ont guère lutté, y compris pour leur indépendance.» «Nous avons, certes, organisé des manifestations au Liban, en Syrie et un peu partout, mais le vrai combat révolutionnaire, tel qu’on l’a connu en Algérie, n’a jamais existé dans nos pays», a-t-il insisté.

Interrogé, enfin, sur le sens à donner au «soulèvement actuel des Syriens pour arracher leur liberté», le poète syrien s’est montré offusqué par une telle définition, trouvant absurde qu’on puisse parler de révolution, lorsqu’on sait que «60% à 70% des combattants en Syrie, aujourd’hui, sont de nationalité étrangère». «Au nom de quoi combattent-ils ?» s’est interrogé Adonis avec ironie.

Adonis est l’un des premiers intellectuels arabes à s’être franchement opposé aux mouvements du «printemps arabe», affirmant qu’ils étaient sans lendemain. Il a, dès le début, prévenu contre la mainmise «fatale» des islamistes sur les protestations populaires qui avaient secoué certains pays de la région, dont son pays, la Syrie. A cause de ses positions, il a été pendant longtemps censuré dans la plupart des médias à la solde des pays du Golfe, où il est jeté en pâture et décrit tantôt comme «un occidentaliste impie», tantôt comme «un agent du régime d’Al-Assad».

Par : R. Mahmoudi

خلال استضافتها الشاعر و الكاتب الكبير أدونيس، في برنامجها التلفزيوني. ويبدو أن زوجة عمرو أديب، لميس الحديدي، لم تستسغ شهادة الشـاعر والكاتب الســوري الكبير علي أحمد سعيد المعروف باسم ادونيس الذي قـال إن النضال الحقيقي عند العرب كان ومايزال وسوف يبقى في الجزائر. المذيعة لم تتحمل هذا، وقاطعته لتنبهه إلى أن حتى مصر قاومت الاحتلال البريطاني

Commentaires   

MedSouilah
# MedSouilah 06-10-2021 07:17
شكرا على كلمة الحق وتحيا الجزائر
laquille94
# laquille94 06-10-2019 19:04
Bonsoir,
Je rejoins khimo dans ses propos, et vivement le grand ménage de ses bouffons.
khimo
# khimo 06-10-2015 12:45
Dans la réalité, il n y a que les Algériens et Algériennes qui ont lutté pour arracher cette indépendance. A mon avis c'est le seul peuple arabe qui a connu une réelle occupation et qui a mené une vraie guerre contre l'occupant. Mais mais mais et ça le vrai Mokhtar, le nationaliste qui poursuivra:
" Le fruit de cet indépendance nous a été volée et notre liberté confisquée par les traitres qui nous gouvernent depuis la période de l'après Chadli allah yarhmou". Boumediène allah yarhmou a fait des fils du berger et fellah des médecins et des ingénieur, a nationalisé les hydrocarbures pour une meilleure rentabilité de ce secteur. Je n’incite pas les gens à se révolter mais je demande juste à nos responsables politiques qui sont en majorité des corrompus de ne plus citer la révolution de novembre ni nos chouhadas allah yarhamhoum dans leurs discours. Et franchement, je souffre lorsque j'entends un corrompu parler de nos chouhadas ou de notre révolution. Je m'arrête là car je suis déjà énervé et je vais dire de grosses bêtises..
christine hamad
# christine hamad 06-10-2015 14:36
never mind, dear khimo, we are on a democratic platform, and you may speak about your convictions freely, maybe there is a condor out there cruising in ths skies, looking for his prey, when he is ready he will strike!!

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.