JIJEL - USA

Ce n'est pas l'annonce que le bateau prêt à partir pour les USA - ou serait-ce pour l'Australie, le Canada ou la Nouvelle-Zélande mais cette dernière n'intéresse personne; le nom est trop dur à prononcer- est en rade.

Non, c'est Jijel (Djidjellide l'époque) mentionnée dans un journal américain de 1961 rapportant le courage de nos grand-pères et de nos grand-mères brandissant le drapeau rebelle (le notre) et poussant des youyous en attendant le discours radio de Ferhat Abbas ‎qui devait annoncer le début des négociations avec la France. 3 morts sont déplorées.


Ce qui est le plus frappant, ‎c'est le courage civique et la soif de liberté de l'époque. Ne prenant que ces trois disparus, cela devrait suffire à dresser un monument. De veiller à la propreté autour de ce monument et d'étendre le rayon de propreté.
Nos rues ne portent plus des noms français mais les no‎ms de nos martyrs et... Elles sont sales.
Les descendant(e)s de nos martyr(e)s doivent clairement signifier cette honte aux responsables. Ils devraient les écouter car l'argument est de poids.

Igel