C’est une première depuis l’indépendance: Une semaine de la mémoire en hommage au colonel Amirouche

Cette célébration officielle du 56e anniversaire de la mort du colonel Amirouche Aït Hamouda est organisée en collaboration avec plusieurs institutions dont l’université Mouloud-Mammeri. C’est au milieu d’une polémique soulevée par les vérités historiques apportées par Saïd Sadi dans son livre Amirouche, une vie, deux morts un testament, que le musée régional du Moudjahid de Tizi Ouzou a pris l’initiative d’organiser une semaine de la mémoire en hommage à l’ancien colonel de la Wilaya III. Cette célébration officielle du 56e anniversaire de la mort du colonel Amirouche Aït Hamouda, tombé au champ d’honneur en compagnie du colonel Si El-Haouès, le 29 mars 1959 à djebel Tsameur dans le sud de Boussaâda, est organisée en collaboration avec plusieurs institutions dont l’université Mouloud-Mammeri, les Directions de l’éducation, la formation professionnelle, la jeunesse et les sports et les différentes organisations de la famille révolutionnaire.
 

Outre une exposition photos et documents, un colloque est consacré à l’homme que fut le colonel Amirouche et le combat qu’il a mené jusqu’à sa mort qui ne semble pas avoir livré tous ses secrets. Des communications de compagnons d’Amirouche ainsi que des historiens sont prévues au menu de cette rencontre, la première du genre à être organisée à la mémoire de ce redoutable chef de guerre. Cette série d’interventions débutera avec les témoignages de Laïchour Slimane, dit Rachid, chargé de liaison du colonel Amirouche, et son compagnon, Sedki Mohamed. Une communication, beaucoup plus académique, sera ensuite animée par l’historien Daho Djerbal intitulée “Réflexion sur l’histoire et mémoires écrites sur le colonel Amirouche. Exemple : mémoires de Sedki Mohamed”.

Le cycle des communications se poursuivra avec le témoignage de Rachid Adjaoud, un autre compagnon du colonel Amirouche puis une communication de l’ancien secrétaire au PC de la Wilaya III historique, Aït Ahmed Ouali, sous le thème de l’organisation du secrétariat des PC de cette wilaya sous le commandement d’Amirouche. Le reste de la semaine sera consacré à une série de tables rondes qui seront organisées dans les studios de la radio locale autour de la personnalité historique qu’était Amirouche.
Il est à noter que parallèlement à cette célébration officielle qui débute aujourd’hui, des activités commémorant le 56e anniversaire de la mort des colonels Amirouche et Si El-Haouès sont déjà organisées, comme de tradition à Iboudrarène, avec une conférence animée vendredi par le Dr Saïd Sadi, l’auteur du livre Amirouche ; une vie, deux morts, un testament et se sont poursuivies, hier dans la matinée, avec un recueillement suivi d’un dépôt de gerbe de fleurs.

S. L.