Connexion

Nous avons 637 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Des plages sans toilettes publiques.

Au-delà de l’opération de grande envergure qui a mobilisé d’importants moyens humains et matériels, ce samedi 30 mai, pour le nettoyage des plages en prévision de la saison estivale, des critiques ont été soulevées sur l’absence de tout intérêt pour la création… de toilettes publiques dans les plages et les communes côtières. «Chaque saison on avance en fanfare l’accueil de six millions d’estivants, voire plus, mais on n’a jamais pensé à certaines commodités pour rendre le séjour de ces visiteurs plus tranquille, plus agréable ; a-t-on justement posé cette question : où tout ce monde a pu faire ses besoins naturels ? En l’absence totale des toilettes publiques dans les communes côtières, dans la ville de Jijel aussi, on est en droit de soulever cette question ?», s’interroge-t-on.

En plus de leur insalubrité, les rares toilettes qui existent dans les zones de baignade sont payantes et ne sont guère adaptées à ce genre de besoin. Le comble est qu’à Jijel et dans les autres villes les plus fréquentées durant la période estivale, il n’y a point de toilettes publiques. «J’imagine que la mer est la seule solution pour ces baigneurs qui ne trouvent pas où aller pour se soulager», poursuit-t-on sur un ton ironique. Il faut reconnaitre qu’au plus fort de l’affluence estivale, l’odeur forte des urines devient répugnante pour l’odorat à l’entrée de certaines plages.

  L’expérience des précédentes saisons montrent que beaucoup d’estivants ont toujours eu recours au reflexe d’aller chercher un coin dans la nature dès qu’ils éprouvent le besoin de se soulager. «C’est encore plus incommodant pour les femmes si elles ne trouvent pas ce coin ; il faut réfléchirà une solution à cet aléa», insiste-t-on, par ailleurs.

Pour le P/APC de la ville de Jijel, qui a reconnu l’inexistence des toilettes publiques dans la ville, la solution envisagée est de mettre en place des toilettes démontables durant la saison estivale. D’une nécessité pressante, ces coins sont pourtant la solution à ces urinoirs improvisés dans la nature, contre les murs ou même dans la mer en pleine baignade !

Adam S.

 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.