Connexion

Nous avons 377 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

El Milia Projet de désenclavement de la région nord

Annoncée lors de la visite d’Abdelmalek Sellal en 2013 à Jijel, la réalisation de la route contournant la localité de Tanefdour, à trois kilomètres de la ville d’El Milia, a été lancée, il y a quelques semaines.

Revêtant une importance particulière pour l’ensemble des régions nord de cette agglomération, cette opération est inscrite dans le cadre des programmes lancés pour créer un nouveau pôle urbain à Asserdoune, dans le grand bourg montagneux de Mechat. Elle concerne également la mise en place d’une infrastructure routière, visant à désenclaver plusieurs bourgades de la région. Il faut rappeler que les habitants des localités d’Ouled Arbi et de Mechat ont longtemps souffert de l’isolement.

Cette souffrance s’est davantage accentuée suite à la dégradation de la route de Tanefdour et l’apparition d’une bande de délinquants, barrant la route à toute personne traversant ce village semi-urbain.

D’ailleurs, plusieurs citoyens venant des localités nord pour rallier la ville d’El Milia ont eu maille à partir avec cette bande de voyous, qui les agressent quasi-quotidiennement aux premières heures de la matinée. Les requêtes et les cris d’alerte des populations ont fini par porter leurs fruits, ce qui a permis l’inscription du projet de cette nouvelle route.

Ayant bénéficié d’un montant de 300 millions de dinars, ce projet tombe à point nommé pour faciliter le déplacement des habitants. Il permet également un meilleur accès à la localité de Beni Ferguene, non loin de la célèbre plage de Oued Z’hor. D’ailleurs, tout l’espoir de la réouverture de cette plage, seule fenêtre sur la mer pour la ville d’El Milia, fermée depuis de longues années pour des raisons de sécurité, repose sur la réalisation de ce tronçon. Contournant tout le village de Tanefdour sur un parcours de six kilomètres, cette voie est un important point de jonction entre le chemin de wilaya B39 et les  communes frontalières de la wilaya de Skikda. 

A.S.

 

 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.