Connexion

Nous avons 305 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Transport urbain à El Milia (Jijel) : au diable le service public !

El milia, deuxième grande ville de la wilaya de jijel, le transport urbain, qui relève exclusivement du domaine privé, est une affaire d’humeur. dans leurs bus délabrés, sans confort, les transporteurs sont les seuls maîtres à bord.

ils se garent et démarrent à leur guise. les week-ends, les jours fériés, et durant les fêtes de l’aïd, ils sont au repos. au diable, leurs clients. leur activité est plus que jamais régulée par leur humeur du jour. quand ils veulent, ils se mettent au travail et quand ils refusent, personne ne les oblige à accomplir leur service.

aucun organisme de contrôle n’est là pour les rappeler à l’ordre. ils agissent à leur guise dans un secteur livré à tous les caprices.

le contrat vis-à-vis de leurs clients, dont ils sont tenus de respecter les clauses de part leur vocation de service public, est loin d’être leur préoccupation première. en ce mois sacré du ramadhan, caractérisé par des sorties nocturnes, les transporteurs privés sont totalement absents.

pour faire une virée au centre-ville, la nuit, après la rupture du jeûne, les habitants des cités périphériques sont contraints de recourir à la marche à pied. «c’est du mépris, ils travaillent comme ils veulent et s’arrêtent à l’heure qui leur convient. jusqu’à quand cette situation va-t-elle durer ?que font les services de contrôle du secteur des transports pour sévir contre ces dépassements ?», tonne un quinquagénaire. notre interlocuteur note que les transporteurs desservant la cité des 312 logements sont rarement en service. «a partir de 14h vous ne trouvez plus de bus pour rentrer chez vous », s’offusque-t-il.odejjijel.org 

El Watan 28/06/2015 Par Adam S.

 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.