SECONDE DES «TROIS PLUS GROSSES PEURS DE MA VIE»…

Résumé du précédent texte :

Après ma frayeur à la plage de Jijel où j’avais sous-estimé la sournoise Méditerranée, je me suis dit : «jamais plus ça.. !».Mais le destin possède plus d’un tour inattendu dans son sac…

Voici donc l’histoire de ma seconde plus grosse trouille de ma vie…

Si vous connaissez la musique de « X-FILES », vous pouvez l’écouter en lisant ce qui suit… C’est authentique... Tout est vrai…

 

Banlieue d’Orléans - 1991

                               

J’étais chargé ce jour-là d’effectuer un Audit dans une ancienne clinique désaffectée, de la banlieue d’Orléans…

Le taxi qui me ramenait de la gare me déposa dans un petit bourg pratiquement isolé dans la campagne. Je fixai au chauffeur l’heure du retour, récupérai ma mallette de contrôle et me dirigeais ainsi vers le vieil immeuble envahi de lierres et d’herbes sauvages…

Je fis le tour de la clôture et découvris une vieille porte en grillage, défoncée par quelque maraudeur, à travers laquelle je me suis introduit après une courte gymnastique…

Quel calme… Un silence impressionnant…

Je poussai la porte d’entrée et accédai ainsi au rez-de-chaussée où se trouvaient les locaux techniques des concessionnaires (électricité, téléphone…)…

Je commençais donc à prendre des notes, lorsque j’entendis des murmures et des voix basses au premier étage… Tiens.. ! Des squatters ? Je vais alors au pied de l’escalier et je crie : « Ya quelqu’un.. ?? Mais personne ne répond… Je décide de monter voir et je constate qu’il n’y a personne. Je fais toutes les chambres : Personne.. !

Je me dis alors en redescendant que c’était sûrement des voix lointaines de gens qui arrivent par résonnance dans l’étage vide. Un simple phénomène physique courant...

Aussitôt dit, aussitôt surpris…

Arrivé en bas, j’entends cette fois-ci des voix converser au sous-sol et je décide d’y aller voir… Par terre, j’aperçus un morceau de tuyau de plomb auquel était accroché un vieux robinet. Je le serrais dans ma main au cas où et comme l’électricité était coupée depuis des années, je descendis doucement l’escalier vers le sous-sol des caves, en laissant mes yeux s’accoutumer à l’obscurité… Les vasistas des caves pleins de poussière et de toiles d’araignées, laissaient à peine filtrer la lumière du jardin… Je criai de nouveau : « ya quelqu’un.. ?? » mais aucune réponse…

Je commençais au fur et à mesure que j’avançais dans le sous-sol, à pousser avec mon pied quelques portes des box, puis je revins en arrière à reculons jusqu’à l’escalier que je remontais prudemment jusqu’au rez-de-chaussée…

Bon… Je commençais donc à faire tranquillement l’état des lieux et à en prendre des notes pendant un petit quart d’heure, lorsqu’il est arrivé un truc de ouf.. !!! j’entends des pleurs de bébé avec des murmures de voix au premier étage. Bismi Allah Errahman Errahim.. !! Là, ce n’est plus possible..! Je n’ai pas rêvé… Mais il y avait sûrement une explication… J’ai repris donc le morceau de plomb serré dans ma main et je suis remonté à l’étage : Personne.. ! D’un seul coup, j’eus une mauvaise appréhension et mon corps s’hérissa de chair de poule. Je me suis mis à réciter le Coran pour me contenir un peu et je suis redescendu cette fois-ci pour finir vite mon boulot et quitter cet endroit qui commençait sérieusement à m’inquiéter … Quand je sortis au jardin, de soudains aboiements de gros chiens survenant pas loin de la clinique, me glacèrent d’effroi. J’ai brusquement craint d’être attaqué, voire déchiqueté car il n’y avait personne aux alentours pour m’aider. En plus je ne les voyais pas…Etaient-ils attachés ou en liberté ? Pourquoi à mon arrivée, n’avaient-ils pas aboyé ? J’essayais de maîtriser la panique qui me gagnait tout en reculant vers le portail défoncé. Je lançai ma mallette à travers le petit passage, puis je m’y faufilais à reculons vers l’extérieur : mes jambes, mon torse, ma tête et enfin mes bras, sous les hurlements redoublés des chiens…

Ma frousse était telle, que j’ai couru de toutes mes forces sans m’arrêter, jusqu’au bistrot au cas où quelque bestiole enragée apparaîtrait et j’ai rappelé immédiatement alors mon taxi... Ouf.. ! Vivement le train…  

 

A suivre…  (Ma troisième grosse peur)…

Daoud NAFA

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires   

christine hamad
# christine hamad 22-07-2015 13:42
i like to read your stories, please, don t be afraid, it was surely the walking dead or their ghosts you have heard, at least some folks say, that ghosts may appear sometimes, who knows?
Signaler à l’administrateur
saladin
# saladin 22-07-2015 09:59
Salut Daoud,
Saha aidek,
Rien qu’en lisant ton histoire, j’ai eu la chair de poule.
Le monde invisible est mystérieux et effrayant également … :-?
Il y en a qui n’y croient pas, mais j’aurais aimé les voir faire l’audit, de cette ancienne clinique … :-)
Signaler à l’administrateur
MedSouilah
# MedSouilah 22-07-2015 00:55
Voici la maison hantée des AFTIS. Jamais habitée depuis 62. Et, qui possède beaucoup de mésaventures...
Je reviendrais avec un sujet !
Cette maison a été construite durant les années 20, habitée à cette époque par la famille BLOCH, ancien chef cantonnier de la région, père de notre ami Jean Claude.
Signaler à l’administrateur
MedSouilah
# MedSouilah 22-07-2015 00:32
Ho là là quelle histoire de cette vieille maison hantée ! et quel courage...
Merci Daoud pour ces histoires que j'adore.
Signaler à l’administrateur

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 248 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • La photo du jour de la corniche. Attention. Ralentissez!
    christine hamad christine hamad 20.11.2019 07:32
    Ces singes sont adorables

    Lire la suite...

     
  • Communiqué de la gendarmerie nationale
    christine hamad christine hamad 20.11.2019 07:30
    C'était les préparations pour réveillon!! Les l

    Lire la suite...

     
  • Courrier des lecteurs: Lettre Urgente à Monsieur le Wali
    BenAdem BenAdem 19.11.2019 23:04
    Le Wali de Jijel, est complètement à l'ouest son seul travail se limite à la visite des dechrates ...

    Lire la suite...

     
  • Jijel: La campagne de la cueillette des olives lancée, hélas pas pour tout le monde...
    MedSouilah MedSouilah 18.11.2019 18:08
    Le roman La terre et le sang de Mouloud Feraoun publié en 1953 en France (Seuil), soit à la veille ...

    Lire la suite...

     
  • Courrier des lecteurs: Lettre Urgente à Monsieur le Wali
    yasmine yasmine 18.11.2019 14:31
    laohalim, c'est vrai mais dans ce cas ils iront se plaindre non seulement des entrepreneurs qui ...

    Lire la suite...

     
  • Jijel: premiers flocons de la saison
    MedSouilah MedSouilah 18.11.2019 13:04
    Tout à fat Christine.

    Lire la suite...

     
  • Courrier des lecteurs: Lettre Urgente à Monsieur le Wali
    laohalim laohalim 18.11.2019 11:34
    je préconise au "groupe de citoyens de la ville de jijel" de se plaindre auprès de la Justice en ...

    Lire la suite...

     
  • Faire vivre le souvenir de Raymonde Peschard
    saladin saladin 18.11.2019 08:12
    Que Dieu ait l’âme de Raymonde Peschard,et la reçoit dans son vaste paradis, une combattante ALN ...

    Lire la suite...

     
  • Faire vivre le souvenir de Raymonde Peschard
    christine hamad christine hamad 18.11.2019 07:06
    Und dame exceptionnelle !! Allah yarhammo

    Lire la suite...

     
  • Le défi des citoyens des Béni Frah, dans la commune de Béni-Yadjis.
    christine hamad christine hamad 18.11.2019 07:02
    Bravo !! Une exemple a suivre!!!

    Lire la suite...

     
  • Jijel: premiers flocons de la saison
    christine hamad christine hamad 18.11.2019 06:57
    C'est très beau!! Il manque seulement une station de ski!!

    Lire la suite...

     
  • Le défi des citoyens des Béni Frah, dans la commune de Béni-Yadjis.
    saladin saladin 17.11.2019 08:25
    GRAND bravo aux habitants de Beni Frah, pour leur bonne volonté, de réparer le pont de l’espoir, après ...

    Lire la suite...

     
  • Courrier des lecteurs: Lettre Urgente à Monsieur le Wali
    yasmine yasmine 17.11.2019 00:56
    Ce n'est pas au wali qu'il faut s'adresser dorénavant mais au Bon Dieu. Combien de fois le wali ...

    Lire la suite...

     
  • Planter des arbres sans aucune étude/ Voie publique dégradée par leurs racines
    yasmine yasmine 13.11.2019 11:24
    Il faut d'abord avoir une politique bien définie de gestion des espaces verts avec comme responsables ...

    Lire la suite...

     
  • Planter des arbres sans aucune étude/ Voie publique dégradée par leurs racines
    laohalim laohalim 13.11.2019 08:49
    Cher Mohamed, la solution est la suivante : Il faut déraciner le problème et pas les arbres c'est ...

    Lire la suite...

     
  • Souvenez vous de l'Inauguration à Béni Frah du pont de l'espoir...
    saladin saladin 13.11.2019 08:31
    Très triste est cette nouvelle ! Les habitants de Beni Frah ont pu réaliser ce pont ...

    Lire la suite...

     
  • Planter des arbres sans aucune étude/ Voie publique dégradée par leurs racines
    MedSouilah MedSouilah 12.11.2019 18:32
    Il fallait choisir des arbres, après étude par des experts du métier, aux racines moins agressives...

    Lire la suite...