mascara

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Mascara: enquête sur le transfert de malades du secteur public vers des cliniques privées   Par Agence | 28/01/2015 | 22:19 Share on facebookShare on twitterShare on emailShare on pinterest_shareMore Sharing Services1    Le wali de Mascara a annoncé, mercredi, l’ouverture d’une enquête sur le transfert de malades du secteur public vers des cliniques privées par certains médecins spécialistes. Des informations font état de transfert de malades vers des cliniques privées par des spécialistes, sous prétexte d’indisponibilité de moyens dans les hôpitaux publics, a indiqué Ouled Salah Zitouni, en marge de la pose de la première pierre du projet d’extension du service de néphrologie à l’hôpital de Sig, à l’occasion de la comémoration du double anniversaire de la grève des 8 jours et de la mort du chahid Cheriet Ali Chérif.  Le wali a également souligné que les structures sanitaires dans la wilaya disposent actuellement de 308 médecins spécialistes dont l’Etat prend en charge leur résidence dans de bonnes conditions, signalant toutefois un déficit en matière de prise en charge des malades. La wilaya compte d’importants équipements médicaux inexploitées, notamment six scanners répartis à travers les hôpitaux dont certains sont souvent en panne, a-t-il ajouté.  Les autorités de la wilaya accordent un grand intérêt à l’amélioration de la prise en charge des malades à l’hôpital de Sig qui a bénéficié de la réalisation d’un nouveau bloc opératoire qui sera bientôt réceptionné, d’un nouveau service des urgences médico-chirurgicales et d’un projet d’extension du service de néphrologie pour augmenter le nombre d’appareils d’hémodialyse de 14 actuellement à 26 après achèvement des travaux dans un délai de moins d’un an, a encore souligné le wali. En visitant le projet d’aménagement de la nouvelle zone d’activités de Sig, le wali a annoncé que 39 bénéficiaires du foncier destiné à l’investissement industriel ont été déférés devant la justice, pour non respect des cahiers de charges, par l’agence foncière et la direction des Domaines de la wilaya. Certains bénéficiaires d’assiettes destinées à l’investissement ont abandonné leurs projets et se sont accaparés des crédits bancaires sans respecter le cahier de charges qui leur fixe un délai de 3 mois pour lancer les travaux. La commémoration de ce double anniversaire a été marquée par l’inauguration, dans les communes de Sig et Bouhenni, d’un ensemble de structures dont deux centres postaux, l’inspection territoriale du commerce, le siège de l’Organisation nationale des moudjahidine, réaménagé, ainsi que de la pose de la première pierre de construction d’une unité secondaire de la protection civile, la remise de clefs de 20 logements aux victimes du terrorisme et la baptisation d’artères