Connexion

Nous avons 544 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Circulation routière à Jijel : Des encombrements et des projets au sort incertain

Le doublement de la voie entre El Milia et les limites de la wilaya de Mila ainsi que la réalisation d’une pénétrante à l’autoroute Est-Ouest traînent depuis des années.

Même si le réseau routier ne connaît pas pour le moment les grands bouchons du pic estival, il n’en demeure pas moins que le trafic, de plus en plus dense, sur les routes est un signe annonciateur d’un été pénible à Jijel. Les axes les plus encombrées demeurent les RN 27 et 43, qui connaissent un afflux considérable des estivants, convergeant vers les plages de la wilaya. Si à l’Ouest, plus précisément sur la RN 43, le trafic routier est encore plus dur à supporter avec une corniche particulièrement encombrée en été, à l’Est, sur la RN27, la circulation ne cesse de se densifier depuis quelques jours.

D’habitude engorgée par les poids lourds et les camions de convoyage des véhicules, en plus des bus de transport et des véhicules légers, cette voie doit supporter l’afflux de milliers d’autres voitures qui vont mettre le cap sur les villes côtières. Prévus pour faciliter l’accès à Jijel, à son port et à ses zones côtières, deux projets de routes sont en souffrance depuis des années. Le premier concerne le dédoublement et la modernisation de la voie reliant la ville d’El Milia aux limites de la wilaya de Mila.

Le second, annoncé par Abdelmalek Sellal, à Jijel, en 2013, est relatif à la réalisation d’une pénétrante à l’autoroute est-ouest entre El Milia et Didouche Mourad à Constantine. Entourés d’un black out total, ces deux projets ont pourtant fait l’objet d’un grand tapage médiatique à leur annonce. Une étude, finalisée, présentée à la presse en 2012, a même été réalisée pour le tronçon de la RN 27. D’un parcours de 24 km, ce projet était prévu pour être lancé dés l’achèvement de son étude.

Crise financière oblige, ces opérations risquent d’être renvoyées aux calendes grecques. Selon l’ex-wali, Ali Bedrici, leur sort a été soumis à un arbitrage gouvernemental. Depuis cette annonce faite lors d’une conférence de presse, au printemps dernier, rien n’est venu clarifier ce sort. Le gouvernement doit, toute fois, trancher en faveur du maintien de l’un ou de l’autre projet, même si l’on craint que l’aggravation de la crise financière risque de les remettre en cause tous les deux.

Adam S.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.