Connexion

Nous avons 365 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Mebarki invite les jeunes à opter pour la formation professionnelle

JIJEL - Le ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, a exhorté les jeunes à opter pour la formation professionnelle, en marge de sa visite de travail et d'inspection mardi dans la wilaya de Jijel.

Lors d'un point de presse, le ministre a rappelé l'importance de la formation et de l'enseignement professionnels et lancé un appel aux jeunes à s'orienter vers ce secteur d'avenir, soulignant que des ajustements et des révisions dans ce secteur permettent au système actuel de disposer de formations "encore plus attractives."

Il a illustré ses propos en citant des exemples de pays où la formation professionnelle est plus sollicitée. S’agissant de la prochaine rentrée de la formation professionnelle, M. Mebarki a indiqué que toutes les dispositions sont d'ores et déjà prises pour la réussite de cet évènement.

Concernant la wilaya de Jijel, le ministre s'est déclaré "satisfait" de la situation du secteur qui englobe dix neuf (19) structures de formation dont un (1) institut national spécialisé, implanté au chef-lieu de wilaya.

Ces structures totalisent à fin juin dernier 9.964 stagiaires dans l'ensemble des modes de formation, a-t-on indiqué.

Au cours de cette visite, le ministre a procédé à la pose de la première pierre pour la réalisation d'un nouvel INSFP de 300 postes dont 120 en régime d'internat à Taher.

Cette structure viendra s'ajouter à un autre établissement similaire, en cours de réalisation à Jijel, spécialisé dans la formation en hôtellerie et tourisme.

A Chekfa, la délégation ministérielle s'est rendue au CFPA de cette localité qui dispense des formations dans diverses spécialités (ferronnerie d’art, céramique, électricité auto, couture, coiffure dames à.).

Cet établissement a ouvert les inscriptions de nouveaux stagiaires depuis le 14 juin, en prévision de la rentrée de septembre prochain, a-t-on appris auprès de ses gestionnaires.

Au chef-lieu de wilaya, M. Mebarki a visité l’institut national Chabouni Idriss qui abrite des ateliers d’été de la formation professionnelle, avec la participation de cadres des wilayas du Sud (Illizi, Adrar).

Saisissant cette opportunité, le ministre s’est félicité de cette initiative qui permet aux participants de procéder à un échange d’expériences et d’information dans les différents thèmes figurant au programme de cette formation de 15 jours.

Le programme en question concerne des cours théoriques et pratiques en matière de "gestion des biens", "techniques de l’information et de la communication" et "informatique."

"Cette rencontre nous permettra une mise à niveau de nos connaissances professionnelles et d’échanger notre savoir faire", a indiqué à l’APS un gestionnaire du CFPA de Bordj Badji Mokhtar, dans la wilaya d’Adrar.

D’autres participants qui découvrent la wilaya côtière de Jijel ont émis le voeu de voir s’organiser dans le Sud du pays des ateliers de printemps pour des gestionnaires d’établissements de formation professionnelle du nord.

Avant de se rendre à Sidi Abdelaziz (est de Jijel), la délégation ministérielle a rencontré, au CFPA (filles) Zigha Mohamed, des femmes gestionnaires d’établissements de formation professionnelle dans le sud algérien.
aps

Commentaires   

anar
# anar 19-08-2015 10:53
Le probleme reside au niveau de l'orientation de nos eleves qui ne savent pas a quel saint se vouer.
Il faut que le formation professionnelle soit sous la tutelle du ministere de l'education ,un secretariat d'etat . POURQUOI?????

*1/L'orientation des eleves vers la la formation professionnelle se fera a partir du BEM ou a l'issu du BAC. .
Le conseil d'orientation decidera du cursus de l'eleve suivant son profil et ce a partir de la fin du cycle obligatoire.Si cet eleve n'a pas les capacités de suivre au lycée,ou au niveau de l'université, on ne mentionne pas sur son bulletin orienté vers la vie active !!!!???? Une drole d'appreciation. qui laisse les parents pantois
Pour eviter la deperdition et puisque c'est le meme ministere on l'orientera directement vers un centre professionnel,

*2/Sous le meme ministere , on aura 3 types de BAC. Le BAC general et technique, ils existent deja .Le 3eme sera le BAc professionnel
Ainsi le lycéen aura le choix entre une formation general, technique ou professionnel..
Ainsi ou poura diminuer la deperdition et assurer une formation a la carte suivant les exigences de l'emploi.
MedSouilah
# MedSouilah 19-08-2015 12:36
Salut Anar
Pas mal tes observations, hélas, ils ne pourront jamais être appliquées chez nous...
Actuellement, dans tous les établissements de formation, il existe un ou une conseillère à l’orientation, "psychologue", de même dans tous les établissements scolaires.
Sachez qu'il existe aussi une convention entre les deux ministères pour étudier ce problème d'orientation.
Je ne sais pas si vous connaissez bien ce secteur, quand à moi, j'ai passé déjà environ 37 années, depuis mon intégration en qualité de formateur à Béjaia fév 1979...
J'ai appris une chose, plus on avance, et, plus on recule ! Dommage... :sad:

Bonne journée ! :-)

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.