Connexion

Nous avons 595 guests et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Une task force a été dépêchée à Aïn Kercha (Skikda) : 40 terroristes encerclés dans les maquis

Une véritable task force a été mise en action dans le grand massif de Collo (Skikda) qui était, vendredi dernier, la scène d’une embuscade tendue par un groupe terroriste à des éléments de l’ANP, précisément à Aïn Kechra, occasionnant la mort de Mounir B., un jeune commandant de la caserne de Sfasfa, dans la région de Aïn Kechra.


Agé de 42 ans, le défunt, haut officier, est originaire de Bou Saâda. Son sergent-chef qui l’accompagnait s’en est sorti, quant à lui, avec des blessures. Sur le terrain, c’est le branle-bas de combat.

Des sources militaires affirment, à El Watan, que « plusieurs contingents de forces combinées ont été appelés à renforcer les rangs des militaires en opération de ratissage.

 

Et si dans le massif enclavé, les soldats avancent à grands pas, réduisant ainsi l’espace d’évolution des terroristes, estimés à une quarantaine, une couverture aérienne est assurée par des hélicoptères militaires type Augusta, dotés de caméras infrarouge à vision nocturne.

Jusqu’à hier soir, les bombardements se poursuivaient toujours, ouvrant les voies et sentiers aux centaines de militaires qui traquent sans relâche ce groupe de criminels».

De l’autre côté, le terroriste blessé et capturé par les forces combinées lors de cette opération est passé aux aveux. L’exploitation de ses informations a permis aux services de sécurité de déterminer le nombre de ce groupe qui, selon le même criminel, est de 40 éléments.

«Ce groupe, lourdement armé, appartient à katibat El Fath El Moubine, affiliée à Al Qaîda au Maghreb islamique. Ce groupe est venu de Jijel vers Skikda à travers les maquis denses, dans l’objectif de perpétrer des attentats dans la wilaya, dont le plus important visant la plateforme pétrochimique du port de Skikda.».

Quant aux conditions de la mort de l’officier, ces mêmes sources rapportent que le commandant et un groupe de militaires avaient auparavant découvert une casemate au lieudit Aghbala, non loin de Aïn Kechra, chef-lieu de commune, située à plus de 75 km au sud-ouest de Skikda. «Cette casemate contenait des armes, des munitions, des bombes artisanales ainsi que des quantités énormes de denrées alimentaire», précisent nos sources.

Et de poursuivre : «Dans l’après-midi de vendredi dernier, le commandant et un groupe de militaires sont repartis de nouveau en ratissage et c’est à cet instant qu’ils ont été pris dans une embuscade tendue par des terroristes.»

Au sujet des pertes subies par l’ANP, nos sources maintiennent qu’il n’y a à déplorer qu’une seule victime, le commandant, ainsi que la blessure du sergent-chef qui l’accompagnait.

Quant aux opérations de ratissage enclenchées vendredi, aucune information officielle à ce sujet. Seules quelques rumeurs sont colportées par les habitants de la région qui attestent d’un déploiement de militaires jamais vu dans ces lieux auparavant.

Un large périmètre allant d’Aghbala à Hjar Mefrouche et incluant les limites de la RN43 reliant les wilayas de Skikda et Jijel en passant par Oued Zegueur est totalement sous l’emprise des militaires.

Des sources locales rapportent que dans la nuit de samedi à dimanche, les monts et les maquis de cette région ont été intensément bombardés par les éléments de l’ANP. «Ces opérations sont menées sous le commandement du chef de la 5e Région militaire», dit-on. D’autres sources laissent entendre qu’un important groupe terroriste composé de plus de 40 individus serait encerclé.

On affirme la présence de l’émir Droukdel. Nos sources expliquent cette hypothèse par les impressionnants renforts affluant vers la région, qui se sont d’ailleurs poursuivis hier.

En effet, plusieurs contingents militaires sont actuellement sur le front à la traque des criminels. Pour rappel, cette zone enclavée, Oued Zegueur, avait été en 2008 le théâtre d’un attentat terroriste où 9 personnes avaient été assassinées, dont 8 éléments de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Skikda. L’ex-chef du secteur opérationnel militaire s’en était sorti miraculeusement saint et sauf.

Khider Ouahab, Gaidi Mohamed Faouzi 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.