Jijel : Les courges,vous appréciez ?

Depuis que les vacanciers ont commencé à affluer vers les plages de Jijel, le commun des usagers de la RN43 passant à proximité de la côte a dû remarquer qu’à El Kennar, localité agro-balnéaire, située à 20 km à l’est de Jijel, il y a des courges, plein de courges qui se vendent aux abords de la route.

Pour en savoir plus sur ce produit local, nous avons fait escale chez un revendeur. D’emblée, ce dernier nous lance : «Je tiens le monopole de ce commerce, c’est moi qui a la main haute sur tout ce qui se produit dans la région».

Visiblement à l’aise, ce trentenaire, enseignant universitaire vacataire à Tassoust, ne cache pas qu’il fait de bonnes affaires dans ce commerce. Et dire qu’il y a tout juste quelques années, ce type de commerce n’avait quasiment aucune présence ici.

 

En se mettant à cultiver la courge, un légume pourtant si connu et apprécié dans cette région et ailleurs, des agriculteurs découvrent l’aubaine d’un produit qui s’écoule comme des petits pains. A en croire notre interlocuteur, de grandes quantités de courges, vendues à 60 DA le kilo, sont écoulées quotidiennement. L’afflux des estivants a donné un sérieux de pouce à ce commerce florissant.

Les clients se recrutent parmi les estivants, ou les usagers de la RN 43 qui s’arrêtent, attirés, il faut le dire, par les quantités et les formes de ces courges pour s’en offrir. «J’ai un grand stock», affirme le jeune enseignant universitaire. Un peu plus loin, son frère aîné lui donne un coup de main. Les affaires vont visiblement bien vu ces acheteurs ou ces curieux qui s’arrêtent pour s’offrir le légume. A El Kennar, en plus de la vocation balnéaire de cette localité, l’agriculture est la principale activité dans la région. Les fraises et les produits maraîchers en sont les produits phares.

La courge a, depuis quelque temps, tendance à devenir une autre spécialité. Communément considérée comme un légume, la courge est un fruit au sens botanique du terme, selon un site spécialisé. Connue sous l’appellation de «El Karaâ El Hamra», elle est cuite à la vapeur, dans l’eau bouillie, ou en sauce pour être consommée. Constituée à 95% d’eau, elle contient des quantités record de minéraux et d’oligo-éléments.

Adam S.