Marchés de proximité à Jijel : les bénéficiaires sommés d’exploiter leurs locaux

La première sortie d’inspection du nouveau wali de Jijel, Larbi Merzoug, qui a été consacrée au chef-lieu de wilaya, a dévoilé une situation anachronique liée à la situation des locaux commerciaux et des marchés de proximité… quasiment désertés par les bénéficiaires.

Une situation inacceptable alors que les trottoirs et chaussées sont phagocytés par le commerce informel. Ce qui n’a pas été du tout apprécié par le nouveau chef de l’exécutif qui ne manquera pas de lancer un message «à tout le monde» en disant qu’il «n’a rien contre les commerçants ni contre qui que ce soit, mais les gens doivent respecter la loi.

Ceux qui ont bénéficié de locaux doivent les exploiter, sinon ils seront mis en demeure de le faire. Le cas échéant, l’attribution sera annulée et les locaux attribués à ceux qui veulent travailler», avant d’avertir à propos de l’occupation des trottoirs qu’il «est hors de question que cette situation persiste». Ceux qui ont été recensés en 2011 doivent rejoindre les locaux attribués et aux commerçants de réintégrer leurs marchandises dans les locaux ; quant aux autres, il est évident qu’ils n’étaient pas recensés à l’époque. Rappelons que l’opération de recensement de 2011 avait pour objectif d’assainir les rues de toute activité commerciale illégale. Il faut reconnaître que la situation des marchés et locaux commerciaux pour jeunes chômeurs est des plus déplorables.

Non seulement le taux d’occupation est dérisoire voire quasiment nul comme au marché de Village Moussa, mais l’absence de propreté est criante avec l’accumulation des saletés et les dégradations qui donnent à ces espaces l’image de décharges publiques.

Le wali n’a pas manqué d’instruire les responsable de l’Apc de Jijel pour agir dans l’immédiat pour nettoyer les lieux et déposer des plaintes contre les bénéficiaires dont les locaux ont été dégradés. Les 72 locaux du marché de proximité de Village Moussa, à l’entrée est de la ville de Jijel, a été réceptionné en 2012 et les locaux attribués alors que l’activité y est inexistante actuellement. Le nouveau marché de proximité de Village Mustapha, à l’ouest de la ville, a été réceptionné et les clefs remises à l’Apc en mai 2014. Jusqu’à ce jour, le marché est désespérément vide !

Fodil S.