Connexion

Nous avons 623 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Jijel: La démolition des constructions illicites: Le wali déclare « la guerre »

Nouvellement installé, le wali de jijel Larbi Merzoug semble décidé de mener la guerre contre les constructions illicites .En effet suite à son l’instruction , le maire de jijel appuyée par la force publique a procédé jeudi dernier à la démolition d’un hôtel en bord de mer en construction au lieu dit Akellal dans la région côtière d’Ouled Bounar dans la commune du chef lieu de la wilaya . selon certaines indiscrétions, cet hôtel en construction appartient à « un commerçant » originaire des hauts plateaux qui tire profit de certaines largesses de certains services qui ont fermé l’œil sur cette bâtisse construite à une vingtaine de mètre de sable de la plage . Il convient souligner que le chef de l’exécutif a vivement interpellé lors de la réunion tenue mercredi dernier les maires des communes de la wilaya sur leur passivité et leur responsabilité notamment celui de kaos qui aurait donné une autorisation de branchement de courant à une bâtisse construite sur un terrain appartenant à une ferme agricole pilote .

tirant profit de l’engagement du premier responsable de la wilaya pour la lutte contre les construction illicites le maire de taher a soulevé explicitement les terribles pressions exercées sur lui par des groupes d’intérêts qui , selon lui , ont fait main basse sur des biens de l’état dans sa commune ou « une poignée de seigneurs » fait la pluie et le beau temps , pour reprendre fidèlement l’expression d’un honnête commis de l’état exerçant dans une daïra limitrophe qui a requis l’anonymat .D’autre part le et suite aux instructions du premier ministre relatives à la relance de l’investissement privé et la création de richesses de substitution au pétrole , le chef de l’exécutif a mis l’accent sur la nécessité de redynamiser l’investissement privé et l’assouplissement des procédures administratives dans l’attribution de permis de construire et l’étude es dossiers au niveau du CALPIREF tout en s’engageant à assainir le dossier du foncier touristique en restituant les terrains octroyés dans le cadre du Calpiref durant les années 90 et dont les bénéficiaires n’ont pas réalisé leur projets et s’adonnent à la spéculation foncière et au pillage de sable des plages au su et au vu de tous . Une noble mission qui s’annonce difficile dans une wilaya ou s’est tissée une grosse connexion entre la mafia du foncier et les seigneurs du pillage de sable des plages qui constituent une vraie gangrène qu’il faut amputer.
BMC

Commentaires   

Nacer
# Nacer 11-09-2015 19:36
Très bien Monsieur le Wali, la propriété de l'état doit revenir à l'état. Les occupants des terrains publics ne respectent rien comme à Chekfa où l'ancien souk hebdomadaire a été occupé par un fabricant de buses où il a monté une construction en 2013 malgré que le terrain a été choisi en 2011 pour réaliser une gare routière.
La non intervention des autorités locales au moment opportun a ouvert la porte devant les gens pour occuper les terrains de l'état sans le moindre droit (même ceux déjà choisi pour les equipements et le logement), et ceux qui n'ont pas trouver de terrain ils ont occupé les cours des écoles et les salles de classe comme à Boudekak et Chekfa.
rima
# rima 06-09-2015 20:24
tre bien monsieur le wali la propreté avons tous fait un petit tour derrière le stade de bourmel pour vois ce qui jet l usine de cuir :sad:
anar
# anar 05-09-2015 17:44
Amon avis , il ne faut pas s'arreter a la demolition mais de tout raser,et reoccuper le terrain.Car on a deja vu des constructions demolies et quelques années aprés la revoilà sur pied.(Cité Cheriguene)Conivence quand tu nous tiens.!!!!!
Il faut aussi deposer plainte , et saisir le procureur de la republique pour deloger tous les complices tapis dans les administrations et les services .Ce monsieur n(a pas agi tout seul.
Mais surtout pas de passe droit et pas de privilegiés sinon cette action ne servirai a rien , on comprendra alors que c'est une operation de com ou le nouveau wali veut asseoir sa stature.
A la longue, les oiseaux s"occomodent aux epouvantails.
fly1
# fly1 05-09-2015 21:30
Vous vous trompez anar , le lotissement Cheriguene relève du domaine privé et non pas public. C'est une famille qui a loti le terrain des aïeux .la famille possède un act notarié global , mais a vendu les lots avec reçu (arressou).

Le problème ,ici , est inverse , c est l'armée qui a exproprié l'année une bonne partie du terrain ,pour construire des villas pour les "officiers". L'opposition des membres de cette famille à l'expropriation leur a coûté des mises en garde à vue.hadi HOGRA et personne n'en parle , et pourtant il y a eu un article (relatant les faits)sur El-watan que Jijelinfo n'a pas fait son cpier-coller.
Bonne soirée.

PS / A part
anar
# anar 05-09-2015 22:13
Bonsoir fly1,
Renseignez vous , et vous verrez qu'une villa en construction a la cité Cheriguene a été demolie, il y a une dizaine d'année.(Wali Maabed) et aprés son proprietaire a reconstruit sa maison.
Amicalement

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.