Le commerce informel à Jijel La lutte se poursuit

Le wali semble passer à la vitesse supérieure dans sa guerre contre l’illicite et l’informel.
Le chef de l’exécutif a, lors de ses réunions, instruit les maires de la wilaya pour la lutte contre le commerce informel qui prend de l’ampleur ces dernières années. Un phénomène qui asphyxie surtout les communes de Jijel, Taher et El Milia.
A cet effet, le maire de Jijel, appuyé par la force publique, a procédé mardi dernier à l’éradication du marché informel situé au centre-ville.
Cette décision tant attendue a été chaleureusement accueillie par les riverains.
Lors de notre passage sur les lieux, qui était sous l’emprise d’une nuée de vendeurs à la sauvette qui squatent les trottoirs et les alentours du marché pour vendre n’importe quoi et n’importe comment, faisant fi de toutes les règles de la pratique commerciale, nous avons été agréablement surpris par la propreté de ces endroits jadis croulant sous les ordures .


Rappelons que le maire de la commune du chef-lieu de wilaya a procédé, il y a une semaine suite aux instructions du wali Larbi Merzoug, au déplacement des vendeurs à la sauvette des quartiers des villages Moussa et Mustapha vers les marchés de proximité de ces deux quartiers récemment réalisés par la Direction du commerce dans le cadre de l’éradication du commerce informel.
Lors de la réunion du conseil de wilaya qui s’est tenue mardi, le chef de l’exécutif affichait la couleur en déclarant qu’il est intolérable de voir cette bande de squatteurs qui ont fait main basse sur l’espace public et les biens de l’Etat.
Il faut que la situation change. Pour anticiper, il a installé une commission composée de plusieurs secteurs pour la préparation de la prochaine saison estivale.odejjijel.org
Le Soir d’Algérie 20/09/2015 Par B. M. C.