OPERATION « DÉBARAQUEMENT » & NETTOYAGE PAR LE FOND

Après avoir débarrassé le centre ville de Jijel et de ses quartiers environnants de toute l’indescriptible anarchie qui y a régné des années durant, illustrée en cela par l’occupation illégale des trottoirs, devenus des aires commerciales. Ceci, au grand dam du piéton, qui est ce citoyen devenu impuissant et en désespoir de cause devant le fait accompli.
Bien que le citoyen lambda n’ait cessé de décrier cette lamentable situation, après s’être vainement adressé à une administration devenue sourde, aveugle et muette, non sans encore s’offrir le luxe du laxisme et de l’attentisme, voilà qu’aujourd’hui c’est au tour des quartiers périphériques situés sur les hauteurs de la ville d’être nettoyés.

C’est tôt le matin, dès 6 heures tapantes, qu’aujourd’hui, les représentants des autorités locales étaient à pied d’œuvre. A Ouled Aîssa il ne reste désormais plus aucune de ces nombreuses baraques qui avaient essaimées tout au long des rues principales de cet important quartier, le transformant ainsi en dechra.
Les magasins ayant pignon sur rue, qui avaient à leur tour squattés d’importants espaces ravis aux piétons, ont été également sommés de rentrer leur marchandise dans leurs locaux après qu’un périmètre à ne pas dépasser leur ait été assigné.
La rue du martyr Bouchaïr, commençant à l’entrée de la cité administrative et montant jusqu’au niveau de la trémie, à été entièrement débarrassée de tout indu occupant ayant élu domicile le long de son trottoir large d’une quinzaine de mètres, pour n’en laisser à peine qu’un passage d’un mètre aux piétons.
C’est pour la première fois que nous bénéficions d’une large vue en perspective avec la nette impression de mieux respirer.C'est un véritable soulagement.
Ainsi donc, la mission du wali continue son bonhomme de chemin et s’effectue par étapes, avec chaque jour des résultats concrets.
Nombreux sont les citoyens qui avaient exprimés leur satisfaction à l’issue de cette opération de nettoyage par le fond, en estimant que c’est un grand jour, comparable à celui de l’indépendance de 1962 !
Photos reportage : "déracinement" d'un baraque...

Ph N.B JIJEL.INFO