Jijel : Le patrimoine bâti se dégrade

La dégradation concerne principalement les logements bâtis et remis à leurs occupants dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire ou pour résoudre la crise du logement.

Dans la wilaya de Jijel, le patrimoine bâti, ou du moins celui qui a été construit durant les dernières années, est dans un  état qui nécessite une réhabilitation pour éviter qu’il subisse davantage de dégâts. La plupart des logements ont des problèmes d’étanchéité et d’infiltration des eaux de pluie, en plus des fissures qui apparaissent sur les blocs.

Par requêtes interposées, de nombreux occupants s’adressent souvent aux services concernés, mais peine perdue, puisqu’on préfère s’occuper de certains blocs, plutôt que d’autres. «La réhabilitation concerne les blocs, dont les occupants s’acquittent régulièrement de leurs frais de loyers», murmure-t-on.

Pourtant, ces blocs dont on refuse l’entretien appartiennent à l’organisme qui les a mis en location. Faute d’entretien, leurs caves sont souvent inondées par les eaux usées qui remontent jusqu’à la surface des appartements du rez-de-chaussée. Leurs occupants sont confrontés à des situations qui frisent l’intolérable. «Ailleurs, où l’on prend au sérieux ce problème, la réhabilitation des blocs, notamment par le biais de la remise à neuf de l’étanchéité et le nettoyage des caves polluées, est une opération qui vise à améliorer les conditions de vie de leurs occupants en même temps qu’elle vise à conserver l’intégrité des logements», soutient-t-on.

Pendant ce temps, on soulève avec pertinence de grandes difficultés dans le recouvrement des loyers impayés, qui se chiffre à plusieurs milliards de centimes. L’incivisme des locataires, mis en cause dans l’installation des citernes d’eau sur les terrasses, est également avancé pour justifier l’état de dégradation des terrasses. Cette affaire de logements dégradés s’est, par ailleurs, invitée lors de la visite récente du wali, dans les communes d’El Milia et de Ghebala.

Appelé à donner son avis sur ce problème, le directeur de l’OPGI s’est contenté de répondre que ce sont les paraboles et autres agressions qui causent la dégradation des terrasses. A la cité Tarzous, à El Milia, où des logements flambants neufs ont été inaugurés il y a quelques mois, des citoyens se sont plaints au wali du problème d’infiltration d’eau dans un bloc. «Nous n’avons plus à qui s’adresser pour exposer notre situation», s’est exprimé un autre citoyen. Faute d’une solution à ce problème, de nombreux appartements situés notamment au niveau des derniers étages, sont quasiment inhabitables particulièrement lors de la période hivernale.

Adam S.

 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 301 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • La photo du jour de la corniche. Attention. Ralentissez!
    christine hamad christine hamad 20.11.2019 07:32
    Ces singes sont adorables

    Lire la suite...

     
  • Communiqué de la gendarmerie nationale
    christine hamad christine hamad 20.11.2019 07:30
    C'était les préparations pour réveillon!! Les l

    Lire la suite...

     
  • Courrier des lecteurs: Lettre Urgente à Monsieur le Wali
    BenAdem BenAdem 19.11.2019 23:04
    Le Wali de Jijel, est complètement à l'ouest son seul travail se limite à la visite des dechrates ...

    Lire la suite...

     
  • Jijel: La campagne de la cueillette des olives lancée, hélas pas pour tout le monde...
    MedSouilah MedSouilah 18.11.2019 18:08
    Le roman La terre et le sang de Mouloud Feraoun publié en 1953 en France (Seuil), soit à la veille ...

    Lire la suite...

     
  • Courrier des lecteurs: Lettre Urgente à Monsieur le Wali
    yasmine yasmine 18.11.2019 14:31
    laohalim, c'est vrai mais dans ce cas ils iront se plaindre non seulement des entrepreneurs qui ...

    Lire la suite...

     
  • Jijel: premiers flocons de la saison
    MedSouilah MedSouilah 18.11.2019 13:04
    Tout à fat Christine.

    Lire la suite...

     
  • Courrier des lecteurs: Lettre Urgente à Monsieur le Wali
    laohalim laohalim 18.11.2019 11:34
    je préconise au "groupe de citoyens de la ville de jijel" de se plaindre auprès de la Justice en ...

    Lire la suite...

     
  • Faire vivre le souvenir de Raymonde Peschard
    saladin saladin 18.11.2019 08:12
    Que Dieu ait l’âme de Raymonde Peschard,et la reçoit dans son vaste paradis, une combattante ALN ...

    Lire la suite...

     
  • Faire vivre le souvenir de Raymonde Peschard
    christine hamad christine hamad 18.11.2019 07:06
    Und dame exceptionnelle !! Allah yarhammo

    Lire la suite...

     
  • Le défi des citoyens des Béni Frah, dans la commune de Béni-Yadjis.
    christine hamad christine hamad 18.11.2019 07:02
    Bravo !! Une exemple a suivre!!!

    Lire la suite...

     
  • Jijel: premiers flocons de la saison
    christine hamad christine hamad 18.11.2019 06:57
    C'est très beau!! Il manque seulement une station de ski!!

    Lire la suite...

     
  • Le défi des citoyens des Béni Frah, dans la commune de Béni-Yadjis.
    saladin saladin 17.11.2019 08:25
    GRAND bravo aux habitants de Beni Frah, pour leur bonne volonté, de réparer le pont de l’espoir, après ...

    Lire la suite...

     
  • Courrier des lecteurs: Lettre Urgente à Monsieur le Wali
    yasmine yasmine 17.11.2019 00:56
    Ce n'est pas au wali qu'il faut s'adresser dorénavant mais au Bon Dieu. Combien de fois le wali ...

    Lire la suite...

     
  • Planter des arbres sans aucune étude/ Voie publique dégradée par leurs racines
    yasmine yasmine 13.11.2019 11:24
    Il faut d'abord avoir une politique bien définie de gestion des espaces verts avec comme responsables ...

    Lire la suite...

     
  • Planter des arbres sans aucune étude/ Voie publique dégradée par leurs racines
    laohalim laohalim 13.11.2019 08:49
    Cher Mohamed, la solution est la suivante : Il faut déraciner le problème et pas les arbres c'est ...

    Lire la suite...

     
  • Souvenez vous de l'Inauguration à Béni Frah du pont de l'espoir...
    saladin saladin 13.11.2019 08:31
    Très triste est cette nouvelle ! Les habitants de Beni Frah ont pu réaliser ce pont ...

    Lire la suite...

     
  • Planter des arbres sans aucune étude/ Voie publique dégradée par leurs racines
    MedSouilah MedSouilah 12.11.2019 18:32
    Il fallait choisir des arbres, après étude par des experts du métier, aux racines moins agressives...

    Lire la suite...