Connexion

Nous avons 453 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Erraguene (Jijel) : La route de l’espoir ne s’achève pas

Lancée tel un défi pour désenclaver la commune de Erraguene, au sud-ouest de la wilaya de Jijel, la route, en cours de réalisation depuis plus de deux ans, reliant cette commune et l’autre agglomération côtière de Ziama Mansouriah, est un projet qui peine à voir le bout du tunnel.

Et pourtant, tout a été mis en œuvre pour qu’elle soit livrée dans ses délais, à fin de faciliter, et surtout d’accélérer, le retour de la population dans cette commune. Fenêtre des Babors sur la RN 43 longeant la célèbre corniche jijelienne, la voie de l’espoir pour la population d’Erraguene est encore loin d’être réceptionnée. Selon le DTP, les travaux de revêtement en béton bitumeux de la chaussée seront bientôt lancés, ce qui rendra possible son achèvement dans de proches délais. Sur le terrain, des sources à l’APC affirment qu’il reste encore des travaux à accomplir, estimant qu’il y a des difficultés à surmonter pour les achever.

Ces difficultés sont inhérentes à l’arrêt du chantier dans certains tronçons pour cause de la réévaluation du projet et l’épuisement de l’enveloppe initialement dégagée pour sa réalisation. L’amélioration des conditions de sécurité a permis le lancement de cette opération, notamment dans le but d’inciter les populations de la région à revenir dans leurs Mechtas. La fiche technique du projet précise qu’il s’agit de la réhabilitation du chemin de wilaya 137 et 137 B sur un parcours de 30 km. Scindés en deux lots de 12,5 et 17,5 km, l’opération a été lancée pour une enveloppe de 52 milliards de centimes.

Erraguene est pour l’histoire l’une des communes le plus enclavées de la wilaya, qui a le plus souffert de la déferlante terroriste sur la région dans les années 1990. Ayant perdu l’essentiel de sa population à la faveur de l’exode massive qu’elle a connu, elle renoue depuis un certain temps avec le retour des citoyens, qui tentent de retrouver timidement leur bourgade. Les projets de développement inscrit dans le cadre des efforts visant à encourager le retour de la population restent cependant bloqués par la nature forestière de la région et l’absence d’un réseau de routes permettant de faciliter l’accès aux différentes Mechtas.

Adam S.

Commentaires   

Foughali
# Foughali 14-10-2015 08:53
Très belles photos...
Il nous manque ce "blek ze rock"!
:lol:
Jijeliberiki
# Jijeliberiki 13-10-2015 20:13
Nos montagnes sont une "ni3ma" wahna redinahem "nikma".
J'ai vu en été au cours d'une randonnée, que les travaux avançaient, mais la fin est encore loin. On devrait également s'occuper du tronçon entre Erraguene et Selma, qui présente des endroits très difficiles.
J'avais également remarqué pas mal de véhicules (minibus entre autres) immatriculées 19, allant vers Erraguene. Sûrement un camp estival de jeunes.
Le désenclavement (au moins une route facilement praticable pour chaque village) doit être un objectif prioritaire.
MedSouilah
# MedSouilah 13-10-2015 18:16
Photos prises sur a route d'Erraguene par un ancien de jijel.info: blekleroc, qui nous manque beaucoup !

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.