DROGUE, SEXE ET VIOLENCE "JE SUIS UN PRINCE, JE FAIS CE QUE JE VEUX"

Les détails des poursuites lancées à l’encontre du prince Majed Abdulaziz al-Saoud ont été dévoilés. Entre cocaïne, soirées alcoolisées et orgies, la vie du prince saoudien était bien loin des préceptes religieux que prêche sa famille.

Que se passait-il réellement derrière les murs de la luxueuse résidence de Beverly Glen ? Un mois après l’arrestation du prince Majed Abdulaziz al-Saoud, le «Los Angeles Times» dévoile les détails des poursuites intentées contre le monarque saoudien. Trois anciennes employées l’accusent de les avoir agressées à l’intérieur de sa demeure, qu’elles n’ont pu fuir qu’en escaladant les hauts murs. «Je suis un prince et je fais ce que je veux ! Vous n’êtes personne !», leur aurait-il hurlé.

 

Selon l’avocat des trois femmes, le prince utilisait «l’humiliation, la honte et la peur pour les réduire au silence». Il les aurait harcelées sexuellement et humiliées, notamment lorsqu’il recevait des invités. «Demain, il y aura une fête et tu feras tout ce que je veux ou je te tuerai», aurait-il menacé à l'une des trois victimes, lesquelles n’ont pas été nommées dans la plainte. Toutes ont porté plainte au civil contre le prince saoudien.

 

Une des dernières agressions en date remonte en 22 septembre dernier, lorsqu’il s’en serait pris à une des trois femmes, lui donnant un coup au genou et l’attrapant par le bras. Sa forte consommation d’alcool et de drogue aurait contribué à ce comportement violent.

 

LE PRINCE EST INTROUVABLE

 

Selon le dossier, qui dévoile les détails graveleux de la vie du suspect, le prince aurait été vu en pleine relation sexuelle avec un autre homme –en Arabie Saoudite, il risquerait la peine de mort pour cela. Il aurait même contraint un employé à lui péter au visage, demandant aux trois accusatrices de rester pour regarder cette scène.

 

Le 19 octobre, le prince saoudien était absent au cours d’une audience. Interpellé le 23 septembre, il avait été libéré dès le lendemain après avoir versé une caution de 300.000 dollars. Depuis, on ignore où se trouve ce citoyen saoudien, qui ne disposait pourtant pas de l’immunité diplomatique. S’il est reparti en Arabie saoudite, il pourrait échapper à toute poursuite, puisque le royaume wahhabite ne dispose pas d’accords d’extradition avec les Etats-Unis. 

 

parismatch.com

Les détails des poursuites lancées à l’encontre du prince Majed Abdulaziz al-Saoud ont été dévoilés. Entre cocaïne, soirées alcoolisées et orgies, la vie du prince saoudien était bien loin des préceptes religieux que prêche sa famille.

Regardez le zapping TV des entrepreneurs avec Bpifrance

Que se passait-il réellement derrière les murs de la luxueuse résidence de Beverly Glen ? Un mois après l’arrestation du prince Majed Abdulaziz al-Saoud, le «Los Angeles Times» dévoile les détails des poursuites intentées contre le monarque saoudien. Trois anciennes employées l’accusent de les avoir agressées à l’intérieur de sa demeure, qu’elles n’ont pu fuir qu’en escaladant les hauts murs. «Je suis un prince et je fais ce que je veux ! Vous n’êtes personne !», leur aurait-il hurlé.

Selon l’avocat des trois femmes, le prince utilisait «l’humiliation, la honte et la peur pour les réduire au silence». Il les aurait harcelées sexuellement et humiliées, notamment lorsqu’il recevait des invités. «Demain, il y aura une fête et tu feras tout ce que je veux ou je te tuerai», aurait-il menacé à l'une des trois victimes, lesquelles n’ont pas été nommées dans la plainte. Toutes ont porté plainte au civil contre le prince saoudien.

Une des dernières agressions en date remonte en 22 septembre dernier, lorsqu’il s’en serait pris à une des trois femmes, lui donnant un coup au genou et l’attrapant par le bras. Sa forte consommation d’alcool et de drogue aurait contribué à ce comportement violent.

LE PRINCE EST INTROUVABLE

Selon le dossier, qui dévoile les détails graveleux de la vie du suspect, le prince aurait été vu en pleine relation sexuelle avec un autre homme –en Arabie Saoudite, il risquerait la peine de mort pour cela. Il aurait même contraint un employé à lui péter au visage, demandant aux trois accusatrices de rester pour regarder cette scène.

Le 19 octobre, le prince saoudien était absent au cours d’une audience. Interpellé le 23 septembre, il avait été libéré dès le lendemain après avoir versé une caution de 300.000 dollars. Depuis, on ignore où se trouve ce citoyen saoudien, qui ne disposait pourtant pas de l’immunité diplomatique. S’il est reparti en Arabie saoudite, il pourrait échapper à toute poursuite, puisque le royaume wahhabite ne dispose pas d’accords d’extradition avec les Etats-Unis. 

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion

Nous avons 375 invités et aucun membre en ligne

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Prévisions Météo

Espace pub: TOUR BENZIADA " Avancement des travaux"

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

Le projet Bellara,
Donnez votre avis

  • Le comportement inhabituel des goélands avant le séisme...
    christine hamad christine hamad 22.02.2020 07:25
    Les oiseaux et autres animaux sentent les catastrophes naturels !!

    Lire la suite...

     
  • Les Aftis: Quand la lumière jaillit sur la corniche.
    christine hamad christine hamad 21.02.2020 07:24
    Une très belle photo

    Lire la suite...

     
  • UNE JEUNESSE EN PÉRIL...
    lecteur jijel.info lecteur jijel.info 07.02.2020 18:12
    Bonjour cher voisin, L'accompagnement des adultes et une étape ultérieure à l'éducation reçu des ...

    Lire la suite...

     
  • Renversement d’un bus à Souk Ahras: 08 morts et 22 blessés
    laohalim laohalim 04.02.2020 13:48
    N'est pas conducteur de bus qui veut ! Les gens croient qu'avec un simple tampon sur le permis de ...

    Lire la suite...

     
  • Renversement d’un bus à Souk Ahras: 08 morts et 22 blessés
    MedSouilah MedSouilah 04.02.2020 13:05
    Le ministre de l’intérieur, dans son exposé, a fait état de 22.500 accidents corporels durant 2019. Ces ...

    Lire la suite...

     
  • Vieille gravure de Jijel
    MedSouilah MedSouilah 04.02.2020 12:34
    guendouz, aguendouz ou el guendouz pourrait bien dire élève ( école coranique) , petit veau.

    Lire la suite...

     
  • Vieille gravure de Jijel
    MedSouilah MedSouilah 04.02.2020 12:32
    TRADUCTION: .. Ensuite chaque élève efface sa planche avec de l'eau et il passe une pierre "de l'argile ...

    Lire la suite...

     
  • Chine: Construction d'un hôpital en quelques jours.
    christine hamad christine hamad 04.02.2020 07:18
    Les hôpitaux ne manque pas des gants ou des masques, ils manquent de technologie pointu et le comfort ...

    Lire la suite...

     
  • Chine: Construction d'un hôpital en quelques jours.
    laohalim laohalim 03.02.2020 15:37
    Alors là je comprend rien ! l'Algérie fournit de l'aide à la Chine ?! alors pourquoi nous dit-on que ...

    Lire la suite...

     
  • Lettre Ouverte à Monsieur le Wali
    yasmine yasmine 03.02.2020 12:03
    Il faut saisir tous les hauts responsables du pays sujet de cette situation de laisser aller et de ...

    Lire la suite...

     
  • Une santé publique "malade"
    yasmine yasmine 03.02.2020 11:55
    Est-il normal que sur les projets retenus de structures sociales dans la nouvelle extension de la ...

    Lire la suite...

     
  • Une santé publique "malade"
    A.freelance A.freelance 02.02.2020 14:24
    Bonjour à tous, Ce n'est pas les médecins qui nous manquent, c'est la médecine. ‘’Charles de Montesquieu’’ ...

    Lire la suite...

     
  • Lettre Ouverte à Monsieur le Wali
    yasmine yasmine 30.01.2020 21:21
    Apparemment, ceux qui ont bafouille la réglementation etaient bien protégés, le seront-ils maintenant ...

    Lire la suite...

     
  • Décès et condoléances...
    MedSouilah MedSouilah 30.01.2020 18:55
    PENSÉE: 31/01/2013____________31/01/2020 Allah yarahmak mon cher cousin et mon beau frère.? Cela fait ...

    Lire la suite...

     
  • Jijel profonde: L'image parlante...
    saladin saladin 30.01.2020 08:42
    C’est vrai qu’on ne peut pas bâtir des écoles dans toutes les mechtas. Mais on peut créer un internat ...

    Lire la suite...

     
  • Palestine: le rejet du plan de paix américain pour le Proche-Orient s'intensifie
    christine hamad christine hamad 29.01.2020 08:21
    Le probleme n'est pas la Après qu'ils se mettent d'accord sur le plan de paix, on va voir un ...

    Lire la suite...

     
  • Palestine: le rejet du plan de paix américain pour le Proche-Orient s'intensifie
    MedSouilah MedSouilah 28.01.2020 18:56
    Prévue au siège de l'Autorité palestinienne à Ramallah, en Cisjordanie, la réunion d'urgence verra ...

    Lire la suite...