Connexion

Nous avons 427 guests et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

El Milia (Jijel) : Une gabegie d’utilité publique

Dans la ville d’El Milia, plusieurs projets d’utilité publique ont été lancés et réalisés pour ne servir à rien. des exemples ? il y en a. a commencer par ce jardin fantôme, dit public, qui a bouffé une sacrée enveloppe d’argent dans le cadre d’un projet d’embellissement de la ville, au lieu dit «el kafour», à proximité de la station naftal, à la sortie nord de la ville. de ce jardin méconnu par une bonne partie des habitants, il ne reste pratiquement rien. a vrai dire, ils ne sont que quelques initiés qui sont au fait de l’histoire intrigante de ce lieu.
de ce projet, il ne reste que des bancs saccagés et un jet d’eau vandalisé, qui n’a, par ailleurs, jamais fonctionné. le portail d’entrée est inexistant, pendant que le sol est jonché de cannettes et de bouteilles de vin abandonnés dans ce coin qui n’inspire aucune sécurité ni tranquillité.

et dire que ce jardin a été réalisé dans le cadre d’un projet «de gabegie d’utilité publique».

Adam S.

Commentaires   

Jijeliberiki
# Jijeliberiki 11-11-2015 13:07
Ce jardin fantôme, gabegie d'inutilité publique, n'est qu'un simple exemple des nombreux projets morts-nés.
Que dire des jardins qui tombent en ruine juste après le départ de l'entreprise. Ce qui devait être "une forêt" de végétations se transforme en "désert", en raison du manque d'entretien et défaut d'arrosage.
Que dire des terrains de sports de proximité, qui ne résistent pas à une année d'existence. On s'entête à utiliser du grillage qui part en lambeaux.
Que dire du théâtre de verdure réalisé mais non achevé depuis plusieurs années et laissé à l'abandon, sans que personne ne trouve à redire.
Pour ne citer que ceux-là. Il y a un vrai problème de suivi des projets et de communication avec la population.
jijel.jijel
# jijel.jijel 11-11-2015 14:02
Depuis 7 ans je ne fais que répéter ceci:

- Que devient le projet de théâtre de verdure sur les hauteurs de Djida Zbiriya et les centaines de millions de Dinars dépensés?
- Que deviennent les ports d'échouage (ou plages d'échouages) réalisés (sont-ils terminés?) sur les palges de Sidi Abdelaziz (face au ROcher de Moules, et Ouled Bounar (Akellal).

Pourtant les autorités consultent et lisent Jijel Info! Ils peuvent très facilement intervenir sur ce site et répondre aux questionnements et préoccupations des citoyens!
Mais ces autorités n'ont jamais daigné répondre à ces questionnements, pourquoi?:
- Sont elles incapables de donner des explications logiques et convaincantes?
- Serait ce de l'incompétence, du jemenfoutisme, ou tout simplement du mépris qu'ils accordent aux citoyens qui financent par leurs impôts ces projets à l'abandon?
Ces questions restent posées! Aux souloutates d'y répondre, allez chiche!
Jijeliberiki
# Jijeliberiki 13-11-2015 10:43
Citer :
Depuis 7 ans je ne fais que répéter
Malheureusement, vous êtes l'un des rares qui dénoncent les retards et la mauvaise gestion des projets.
Citer :
Ces questions restent posées! Aux souloutates d'y répondre, allez chiche!
Citer :
Mais ces autorités n'ont jamais daigné répondre à ces questionnements, pourquoi?
J'inverse les questions afin que l'une réponde à l'autre, et ensuite je répond à la deuxième. J'imagine que la réponse est un plat à cuisiner et je le concocte comme suit : je prend du "Elles sont incapables de donner des explications logiques et convaincantes",et je l'épice avec de "l'incompétence", du "jemenfoutisme", et du "mépris", et le tour est joué. Ceci pour la simple raison qu'on ne demande qu'à être informé. S'il y a problèmes ou erreur non intentionnelle et non répétitive, on pourrait comprendre et pardonner le gaspillage de "notre" argent.
NoureddineBousdira
# NoureddineBousdira 11-11-2015 09:40
L'évidence des choses nous informe de manière sûre que les autorités sont totalement deconnectées des réalités du terrain, qu'elles ne connaissent pas du tout la mentalité de l'algérien, qu'ils sont là à singer le mode vie des européens en les imitant pour initier des jardins publics et autre chose dans le genre de ce qui est admis par les populations européennes.

Les autorités publiques semblent venir d'ailleurs et méconnaissent totalement leurs administrtés.

Ce qu'il leur faudra à ces autorités est d'abord de consulter un bon sociologue qui leur indiquera ce que veulent ces algériens : c'est-à-dire pas grand chose.

Juste rien pour qu'il ne se passe rien du fait que tout le monde est habitué à rien et que tous sont content de vivre le néant !

Un jardin publique !! Voyez-vous ça ! S'il avait été aménagé un espace rempli de rochers et de pierraille cela aurait été plus convenable !! Il appartiendra alors aux visiteurs d'aménager le reste en y laissant des bouteilles de vin, des cannettes, des sachets, des emballages de toute sorte, des excréments, de la pisse, j'en passe et des merveilles !!

Pauvres de nous autres les indigènes !! Sept siècles nous séparent encore de la civilisation et du civisme !!

Le chemin à parcourir est très long...

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.