Connexion

Nous avons 307 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Dégradation des blocs d’habitation à El Milia (Jijel ): La communication n’est pas le fort de l’OPGI

Aller vous plaindre ! » est, semble-t-il, la formule chère au responsable de l’OPGI d’El Milia, à l’est de Jijel! Débordé par les incessantes requêtes sur l’état de dégradation des blocs d’habitation relevant du domaine de gestion et d’entretien de l’OPGI, ce responsable ne trouve visiblement que cette formule à balancer à la face de ses interlocuteurs !


Drôle de com., serions nous tentés de dire, à un moment où le citoyen a cru bon d’oublier ce langage d’une autre époque. N’est ce pas que c’est tout le discours officiel insistant sur la communication et le bon accueil dans les établissements et administrations publics qui se trouve battu en brèche par cette façon de répondre aux gens ? Le comble est que notre vaillant responsable, et dès qu’il est interpellé sur l’état des blocs, c’est la maitrise de soit qui lui échappe.

Infiltration d’eau, fissures, caves inondées, sont, par ailleurs, les problèmes, dont souffrent des citoyens vivant dans des appartements inhabitables, notamment durant la période des pluies.

Si les locataires ont le droit de solliciter l’OPGI pour une intervention, qui ne vient que rarement, pour réparer ces défaillances, les acquéreurs, qui ont hérité de logements dans le cadre de la politique de cession des biens de l’Etat, n’ont aucun droit de crier à cette catastrophe. Leurs appartements sont pourtant situés dans des blocs appartenant à l’OPGI.

«Dans ce cas, je suis prêt à payer ce qui me revient si on répare ces défaillances, pourvu que l’OPGI intervienne !», clame un acquéreur. Même les blocs où il n’ y a que très peu d’acquéreurs et une majorité de locataires sont confrontés à cette situation qui menace l’intégrité du parc de logement. Pour fuir cette réalité, on continue, à l’OPGI d’El Milia, de recevoir le citoyen se plaignant de cet état avec arrogance et mépris! Pendant ce temps, on insiste, comble du paradoxe, sur le bon accueil pour mener à bien l’opération de cession des logements acquis avant 2004.

Adam S.

Commentaires   

NoureddineBousdira
# NoureddineBousdira 15-11-2015 18:10
Il est des gens franchement incorrigibles et pas sérieux du tout..

Ya Monsieur abdelah, en tant q'administrateur je te préviens que cela ne vas pas durer longtemps !!

Ceci étant le premier avertissement !
abdelah
# abdelah 14-11-2015 20:06
adam!!! ihhhhh ce koi cette photos .tu t apel adem ! 3ajibe

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.