Triste fin du martyr, le Caporal Hicham...

Une histoire qui nous a bouleversé. Il était jeune, 25 ans, habitant douar El-Kertoum dans la région de Karkara, dans la wilaya de Skikda. Il s'appelait Hicham Bouhellal, et, avait rejoint les rangs de l'armée nationale populaire en 2009 à Biskra, parmi les forces spéciales.

Selon nos confrères du journal arabophone ci-dessous, qui se sont déplacés sur les lieux des funérailles du martyr, ils ont pu recueillir des échos très touchants... Sa mère bouleversée par le drame, ne s’arrêtait pas de pleurer son fils, qui avait l'intention de construire une petite maison et se marier, dès qu'il reviendera en permission, hélas, il était parti pour ne plus revenir... Se trouvant parmi ses frères dans la région de TiziOuzou, plus précisément dans dans les maquis situés entre Aghribs et Iflissen, menant une grande offensive militaire, Hicham, est tombé au champ d'honneur, au cours de l’assaut qui a permis l’élimination de sept terroristes dont leur émir, et la récupération de six pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, un fusil à pompe et un important lot de munitions...

 

Je me sens si impuissant face à ce qui vient de se produire et je sais que ma peine n'est rien à côté de ce que ressent à cet instant sa famille, mais je voulais leur transmettre mes plus sincères condoléances et leur faire savoir que toutes mes prières vont vers le martyr et sa famille. Que Dieu ait son âme, qu'il repose en Paix.
Affectueusement.

Mohamed Souilah http://www.jijel.info/