Connexion

Nous avons 491 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

LE MUSEE CENTRAL DE LA POLICE A JIJEL

JIJEL – Le musée central de la Police algérienne a momentanément quitté ses quartiers de Châteauneuf, à Alger, pour se ‘’déplacer’’ à Jijel, mercredi, pour raconter l’histoire de ce corps constitué et son évolution.

Organisée sous l’égide de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), sous forme de ‘’portes ouvertes’’, cette manifestation de proximité a donné lieu à une riche exposition et à une conférence animée par un représentant du musée central de la Police.

Les expositions, montées sur l’esplanade de la cité administrative, mettent en relief l’ensemble des activités de la police algérienne, notamment en matière de lutte contre la criminalité et de maintien, et présentent les prouesses réalisées par des éléments de la police lors de différentes compétitions sportives.

Cette manifestation a été inaugurée en présence du chef de Sûreté de wilaya, Mohamed Zouhri, du commissaire divisionnaire régional Est de la Police de l’air et des frontières (PAF), Kamel Laouar Kamal, d’un représentant du wali et de responsables militaires locaux.

Dans sa communication, le commissaire Hassen Atik Azzaz, du musée central Ali-Tounsi, a retracé la longue histoire du corps de la police en Algérie qui remonte à l’Etat numide, et qui a franchi plusieurs étapes au fils du temps.

Cette initiative visant à sensibiliser le grand public et notamment les jeunes écoliers à l’histoire de la police algérienne et, partant, à leur inculquer des notions utiles sur l’amour de la patrie et le respect des symboles de la nation, comme le drapeau algérien et l’hymne national, a été favorablement accueillie.

L’accent a été surtout mis sur la modernisation et la professionnalisation de ce corps constitué dont la mission est ‘’avant tout la prévention contre les fléaux sociaux’’ et ‘’la protection des citoyens et des biens publics et privés.

Le conférencier, évoquant les mutations opérées dans cette institution, marquées par l’intérêt accordé à la formation des ressources humaines, a également insisté sur l’intégration de l’élément féminin depuis 1975, faisant de l’Algérie l’un des premiers arabes et africains à recruter des femmes dans les rangs de la police.

"Ce passionnant voyage à travers le temps nous a permis de nous transposer au musée central de la police’’ a fait remarquer un représentant de la société civile.

Ce musée ouvert en 2001 au sein de l’Ecole supérieure de Police à Alger a reçu, à ce jour, plus de 800.000 visiteurs, a-t-on indiqué lors de cette conférence.(APS)

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.