Connexion

Nous avons 803 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

DJEMAÂ BENI H’BIBI Le CEM Rouibah Hocine sans eau depuis 15 jours !

Plus de 600 élèves et le personnel souffrent de l’absence de ce précieux liquide depuis maintenant quinze jours et ce sont les services de l’APC qui approvisionnent parcimonieusement cet établissement en eau. Le CEM Rouibah Hocine de Djemaa Beni H’bibi , 40 kilomètres à l’Est de Jijel, connait des perturbations cycliques d’approvisionnement en eau potable depuis la rentrée scolaire, à cause de l’obstruction du réseau d’AEP. Aujourd’hui, les élèves et le personnel souffrent de l’absence de ce précieux liquide depuis maintenant quinze jours et ce sont les services de l’APC qui approvisionnent cet établissement en eau à partir de citernes «C’est un calvaire, ne serait-ce que pour accéder à cet établissement, notamment après les dernières averses. La route menant vers l’établissement est presque coupée.

A l’heure actuelle, même l’eau manque et c’est l’APC qui assure notre approvisionnement mais jusqu’à quand ?», dira un enseignant. Ce sont les parents d’élèves qui ont mis la main à la poche pour approvisionner le CEM en eau potable», a-t-il enchaîné, nous informant qu’en raison de l’absence d’eau, les enfants souffrent le martyre surtout pour se laver et faire leurs toilettes. Par ailleurs, notre interlocuteur ajoutera que la route y menant, endommagée par la dernière tempête n’est toujours pas prise en charge et cela pose un problème d’approvisionnement : «Comme le véhicule du fournisseur ne peut pas passer, ce sont les enseignants eux-mêmes qui assurent la tâche du transport de la marchandise sur leurs dos, sur une distance de plus de cent mètres». Les services concernés doivent prendre en charge ces deux lacunes pour mettre fin aux souffrances des élèves, des enseignants et de tout le personnel.odejjijel.org
L’Est Républicain 16/12/2015 Par M. Bouchama

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.