Les jeunes promoteurs se tournent de plus en plus vers l’agriculture

 

Les jeunes promoteurs financés par les dispositifs  de soutien à l’emploi se tournent de plus en plus, ces dernières années dans la wilaya de Jijel, vers l’agriculture, a affirmé dimanche à l’APS le secrétaire général de la chambre de l’agriculture, Yacine Zeddam. Cet engouement grandissant est notamment observé pour les élevages bovin  et caprin laitiers, les cultures maraîchères sous serre et la location de matériels agricoles, créneaux les plus sollicités par de nombreux jeunes promoteurs de  la région au cours de l’année écoulée, a fait savoir ce responsable. Durant 2014, pas moins de 534 dossiers ont été validés pour un montant de plus de 1,75 milliard de dinars dans le cadre des dispositifs de l’ANSEJ (Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes) et de la CNAC (Caisse nationale  d’assurances chômage), a également précisé M. Zeddam.

 De leur côté, les responsables de l’ANSEJ ont indiqué que le créneau  de la location de matériels agricoles a attiré le plus grand nombre de jeunes promoteurs (179 dossiers validés), ce qui va induire une plus importante mécanisation  des travaux de sols et de traitement. Cette activité de service est talonnée par l’élevage bovin laitier (139  projets), avec une moyenne de huit (8) têtes par projet, permettant une augmentation  du nombre de têtes bovines laitières de race améliorée de 1.112 bêtes, a encore  indiqué M. Zeddam. Outre l’augmentation du cheptel, il est attendu une production moyenne  de 20 litres par jour et par tête, pour une production totale de lait de 2,35  millions de litres/an à la faveur du dispositif de la CNAC, selon les responsables  de cette caisse. Les responsables locaux du secteur agricole ont toutefois relevé, parmi  les contraintes rencontrées, une "lenteur" entre la validation des projets par  les différents comités de sélection et leur financement par les banques partenaires. Une situation qui, souvent, conduit la Chambre de l’agriculture à intervenir  auprès de l’ANSEJ et de la CNAC pour proroger la durée de validité des décisions  dont ont bénéficié les jeunes pour la création d’une activité dans le secteur  de l’agriculture, a-t-on signalé.odejjijel.org

El Moudjahid, L’Est Républicain 09/02/2015 Par Abdelhamid ZOAUD de l’APS