Connexion

Nous avons 280 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Essor de Jijel: Des prévisions revues à la baisse

C’est dans un contexte de crise de financement des projets publics que Jijel, à l’instar des autres wilayas du pays, accueille l’année 2016 avec une révision à la baisse des prévisions de développement.
«Tout projet inscrit à la réalisation, et qui n’a pas démarré, est susceptible d’être gelé».
C’est sur ce ton que l’on annonce, sans le déclarer ouvertement ou avec détail, la remise au placard de nombreux projets, qui n’ont pas eu le temps d’être lancés. Rattrapées par la crise du baril de pétrole, qui a porté un sérieux coup au budget public, ces opérations à geler vont donner un coup de frein au développement dans cette wilaya. De nombreux secteurs devront ainsi composer avec cette nouvelle donne et vont devoir remettre, à une autre échéance, la réalisation de leurs projets. La nouvelle année sera celle de l’austérité telle que l’on avait prédit à un moment ou de nombreuses opérations étaient déjà à l’arrêt, faute d’une rallonge budgétaire pour leur achèvement. Des projets de routes, d’hôpitaux, de logements, d’AEP et bien d’autres infrastructures sont ciblés par ces mesures, au grand dam de la population.
Lors de son déplacement à travers les différentes communes de la wilaya, après son installation au mois d’août dernier, le wali, Larbi Merzoug, a pu prendre le pouls d’une population en détresse, revendiquant davantage de droits pour améliorer les conditions de vie. Des conditions souvent faites d’isolement, d’éloignement et de manque d’eau pour ne pas citer d’autres contraintes qui privent les habitants des contrées éloignées. En pleine crise d’austérité, ces populations risquent de ne jamais voir leur vieux rêve d’une route, d’une école ou d’une infrastructure de santé se réaliser. Même les modestes budgets des plans communaux de développement vont subir les mêmes effets de cette crise, qui aura des conséquences néfastes sur le développement dans cette wilaya.
Et dire qu’elles sont déjà loin, ces années où l’on ne comptait pas les projets à lancer lorsqu’on distribuait à gauche et à droite l’argent à des secteurs qui se retrouvent aujourd’hui face à une situation de crise.odejjijel.org
El Watan 12/01/2016 Par Adam S.

Commentaires   

el Djijlia
# el Djijlia 12-01-2016 21:00
je crois que les secteurs de l’éducation, la santé et l'habitat ne sont pas concernés par le gele.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.