Connexion

Nous avons 676 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Le squat de la voie publique perdure

Depuis quelques mois, la situation du stationnement dans la ville de jijel s’est considérablement améliorée avec la disparition des marchés improvisés qui empiétaient de longues distances, particulièrement au centre-ville.
Mais malgré cet état de fait, certains comportements liés à la «réservation» des places de stationnement n’ont malheureusement pas cessé. Ces derniers sont le fait essentiellement de commerçants qui veulent assurer soit une vue dégagée devant leur devanture ou encore «retenir» une place pour garer tout éventuel fournisseur de la boutique.
Ainsi, il fait usage de multitude d’objets hétéroclites pour dissuader tout automobiliste de prétendre à une place de stationnement. Certes, depuis quelques temps certains mobilisent carrément des motocycles de grosses cylindrées pour s’assurer une place vide, mais pour le reste, la panoplie est toujours la même.

L’automobiliste se dresse tout le temps en face de cageots, de briques, d’une remorque, un gril, des chaises, un canapé, des bidons, et parfois des objets encore plus étonnants ! La situation se fait dans une impunité totale et génère très souvent des rixes violentes entre automobilistes et commerçants.
Cette situation ne devrait certainement pas continuer ainsi et les pouvoirs publics devraient réagir pour mettre un terme à ces dépassements ou du moins organiser les choses. Certes l’approvisionnement des commerces est indispensable, mais l’organiser à des heures précises bien loin des horaires de grande affluence des gens, mérite d’être pensé, comme cela se fait ailleurs. Le cas échéant, les commerçants pourraient avoir droit à des places réservées pour peu qu’ils s’acquittent d’une redevance qui sera versée dans les finances communales comme ça se fait d’ailleurs aussi pour les terrasses des cafés. Cette «réservation» réglementaire servirait au moins à prémunir le commerçant des rixes répétitives et la commune d’une recette bien méritée.odejjijel.org
El Watan 27/01/2016 Par Fodil S.

Commentaires   

Igel
# Igel 28-01-2016 13:37
Et même après feu Boumediene. Nos villes se sont ruralisées et les autorités également. Je me permets de débarrasser tout ce qui pourrait me gêner et de me garer. J'ai quand même abdiqué face à un barbecue genre chouwaya locale, près du marché !!!
reuter
# reuter 27-01-2016 13:37
force devra rester à la loi , c'est quoi cette nouvelle mode d'empêcher les gens de stationner devant un local ? DU TEMPS de Boumediene on ne voyaient jamais ça .

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.