Connexion

Nous avons 265 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

JIJEL : UNE ADMINISTRATION EN DÉFAUT

bjijel

Les résultats et conséquences d'une faillite dans la gestion administrative, désirée par le commun efficace et pratique, sont partout visibles. Ceci, sans doute, en raison d'une impuissance caractérisée et une incapacité prouvée à s'organiser pour prévoir, planifier et suivre de manière efficiente les moindres soubresauts et événements physiques de la ville..
Il est souvent donné au citoyen cette désagréable impression d'un noyade collective et d'un égarement dans les méandres des dissensions diverses existentes entre le personnel administratif, entre autres mésententes empoisonnant la bonne marche des rouages de l'administration locale.

Des tiraillements chroniques et persistants.
Au camp Chevalier, le long de la rue des frères Bouketta, il y a cette fosse. Une excavation faite depuis trois mois relativement, à la suite de la demande d'un locataire, résidant à ce niveau, désireux d'établir un branchement d'eau, ou d'écoulement de son égoût.
Une fosse qu'il avait lui-même creusé, selon les dires du voisinage, en ayant risqué l'électrocution en raison de la présence d'un câble éléctrique à cet endroit précis, qu'il avait touché du bout de sa pioche, générant ainsi une forte étincelle. Le moins à dire est qu'il l'avait échappé belle !
Voilà donc trois mois écoulés d'une galère pour la circulation automobile le long de cette rue, déjà assez exiguë, entre autres cavités creusées autour de ces regards d'égoûts qu'on enterre après avoir macadamisé, et qu'il faut dévoiler de nouveau.

hjkkl
Dernièrement, le proprétaire de la grande surface à poximité, alors que les eaux d'égoûts ont pénétré son domicile, avait carrément mis son camion en travers de la rue pour barrer le passage et, ainsi, forcer l'intervention des autorités afin de les ameuter au sujet de cette fosse barrant la moité de la rue, qui n'est toujours pas comblée au jour d'aujourd'hui.
La chose se traduisant par un chantier toujours ouvert.
Qui est responsable, pourquoi tout cet atermoiement pour si peu de choses, pouvant s'averer du plus dangereux, la question est posée.

Noureddine Bousdira jijel.info

Commentaires   

ekellal
# ekellal 09-03-2016 19:52
du très beau travail mieux que chez eux :lol:
ekellal
# ekellal 09-03-2016 17:20
ya Noureddine en nous comparons aux pays du tiers monde rana mlah :lol:
ekellal
# ekellal 09-03-2016 07:50
c'est déjà pas mal on vous dira à la direction ya Noureddine :D
ekellal
# ekellal 08-03-2016 21:35
chez eux ya Noureddine c'est pareil que chez nous , echghel lemlih lazmou yebta on dit :D

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.