Connexion

Nous avons 539 guests et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Ressources en eau à Jijel: Des barrages qui débordent et des projets en attente

En dépit d’une saison de pluie passée pratiquement à sec, les barrages de la wilaya de Jijel affichent un taux de remplissage à 100%.
«Ils débordent tous», indique le directeur de wilaya des ressources en eau. Ce niveau de remplissage a été atteint à la faveur des dernières précipitations de pluie, qui ont arrosé tout le territoire de la wilaya de Jijel.
Connue pour sa forte pluviométrie, cette wilaya est appelée à devenir le réservoir hydrique des Hauts-Plateaux et des régions Est du pays.

En plus des quatre barrages qu’elle compte, (Erraguene, Boussiab-El Milia, El Agram -Kaous et Kissir - El Aouana), un cinquième ouvrage hydrique est en cours d’achèvement, à Tabellout, dans la commune de Djimla.
Ce barrage est le plus important de la wilaya de part sa capacité qui dépasse les 294 millions de ètrd cubes. Il est destiné à l’alimentation en eau potable des communes de Djimla, Texenna et Beni Yadjis, en plus de sa vocation de contribuer à l’arrosage des Hauts-Plateaux, via le projet de transfert vers Draa Eddis, à El Eulma. D’une capacité globale de 150 millions de mètres cubes, le barrage de Boussiaba, dans la commune d’El Milia, achevé, il y a quelques années, est également conçu pour l’irrigation et l’alimentation en eau potable de six communes. Il desservira aussi le barrage de Beni Haroun, dans la wilaya de Mila, grâce à un autre projet de transfert à hauteur de 69millions de mètres cubes.
Depuis sa mise en service, l’autre barrage de Kissir est considéré comme un important ouvrage hydrique pour l’alimentation en au potable des villes d’El Aouana et de Jijel. C’est, d’ailleurs, grâce à son apport que ces deux agglomérations sont de plus en plus convenablement dotées en eau avec un système qui frôle le H24. Plus à l’est, les populations de plusieurs communes, dont on prévoit l’alimentation en eau potable à partir du barrage d’El Agram, sont toujours dans l’attente des vertus hydriques de cet ouvrage. Un sixième barrage, qui ne fait plus l’actualité à Jijel, depuis que les mesures de restrictions budgétaires sont à l’ordre du jour, est prévu pour être réalisé, à l’Oued Irdjana, dans la commune d’El Ancer.
Autant dire que la vocation hydrique de la wilaya de Jijel est appelé à s’affirmer à partir de l’année 2017 à l’occasion de l’achèvement des projets de transferts en cours de réalisation, selon les prévisions annoncées. Cependant, l’alimentation en eau potable de plusieurs communes et l’irrigation des plaines agricoles à partir de ces barrages, érigés à travers le territoire de la wilaya, demeure tributaire de la concrétisation des projets prévus. Ceci dit, s’ils sont encore loin d’étancher la soif des populations, ces ouvrages hydriques débordant en eau ont cette autre vertu de garder intact leur vocation touristique avec des sites tout aussi naturels que magnifiques qu’ils offrent aux promeneurs aux alentours de ces bassins.odejjijel.org
El Watan 21/03/2016 Par Amor Z.

Commentaires   

kavallo
# kavallo 22-03-2016 14:00
Freud perdrait la raison si on lui dira combien JIJEL compte de barrages et nous avons toujours l'eau que la demi- journée en 2016.
kavallo
# kavallo 21-03-2016 21:11
bonsoir MED c'est étrange qu'un directeur de l'ADE ni le Maire ou le Wali n'arrive pas à donner une date définitive de la distribution de l'eau H/24 .on avaient entendu plusieurs mensonges de date que plus personne ne croit maintenant L'ADE.
jijel.jijel
# jijel.jijel 21-03-2016 20:44
Barrage de Boussiaba : la majorité des eaux de la retenue seront transférées vers le Barrage de Béni Haroun pour ainsi renforcer l’alimentation de la wilaya de Constantine, une autre partie des eaux sera destinée à l’alimentation de la Daira d’El Milia et à la zone de Bellara.
Le barrage de Tabellout bien que pratiquement terminé ne sera pas mis en eau avant bien longtemps car il est retardé par la réalisation « poussive » de la pénétrante DjenDjen-El Eulma et particulièrement par le futur viaduc qui doit surplomber cette retenue. Il faut donc attendre la réalisation de ce viaduc (dont les travaux n’ont pas encore débuté) pour pouvoir remplir et exploiter ce barrage.
Donc Tabellout ne déborde pas et ne débordera pas avant bien longtemps.
Par ailleurs 70% du volume d’eau du barrage de Tabellout sera transféré vers le barrage de Draa Eddis en wilaya de Sétif.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.