Connexion

Nous avons 509 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

2017, année d’évaluation des projets de programme de développement rural intégré

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Sid-Ahmed Ferroukhi a déclaré, lundi soir à Jijel, que l’année 2017 sera celle de l’évaluation des projets de programme de développement rural intégré (PPDRI) qui ont concerné quelque 11.000 bénéficiaires à travers le pays.
Intervenant à la clôture d’un séminaire national consacré à la "participation de la forêt dans l’économie nationale", organisé au centre de formation des forestiers de Kissir (Ouest de Jijel) par la direction générale des Forêts (DGF), à l’occasion de la célébration de la journée internationale des Forêts (21 mars), le ministre a notamment rappelé que ces projets, lancés à travers le territoire national, devront faire l’objet d’une évaluation précise pour connaitre leur impact et les carences, s’il y a lieu, dans leur mise en application sur le terrain.


Se félicitant de l’organisation de cette rencontre nationale des cadres forestiers, M. Ferroukhi a indiqué d’emblée que la forêt constitue un espace de diversification de l’économie nationale à laquelle doivent être impliqués les partenaires publics et privés pour valoriser les produits de la forêt.
Cette action qui requiert la mise en place de mécanismes est de nature à mettre en valeur les produits forestiers et, partant, créer des richesses et de l’emploi. Il a cité, à ce titre, le cas du liège extrait des forêts dont une bonne quantité est placée sur les marchés étrangers.
Le ministre a souligné que le patrimoine forestier doit contribuer à l’économie nationale dans le cadre du développement durable.
Dans son intervention au séminaire placé sous le thème "la forêt et l’eau" avec comme slogan "prenons soin des forêts, car chaque arbre et chaque goutte comptent", M. Ferroukhi a rappelé les efforts déployés en matière de reboisement, de protection des ressources naturelles et de lutte contre la dégradation des sols depuis le recouvrement du pays de sa souveraineté nationale.
L’Algérie a planté 1.852.748 hectares dont 658.640 hectares ont été réalisés durant la période allant de 2000 à 2013. Cette superficie reboisée a été réalisée depuis 2000, année du coup d’envoi du Plan national de reboisement (PNR), ont indiqué les responsables de la DGF.
S’agissant de l’inventaire forestier national de 2008, les forêts et maquis couvrent globalement 4,1 millions d’hectares.
A son arrivée à Jijel, le ministre a notamment visité le chantier d’un nouveau centre de formation des techniciens forestiers, en réalisation au lieu-dit Kissir pour remplacer un ancien établissement bâti en préfabriqué et en service depuis les années 80.
Pour la seconde journée de sa visite (mardi), la délégation ministérielle visitera des exploitations agricoles, le port de pêche, une laiterie et un périmètre irrigué.odejjijel.org
Le Quotidien d'Oran 23/03/2016 Par Abdelhamid ZOUAD de l'APS

Commentaires   

renard
# renard 23-03-2016 19:40
es ce qu'on doit attendre la visite d'un ministre pour décider après des années à construire en dur le centre de formation forestier de Kissir ? qui dit agriculture dit normalement eau !!!qu'aucuns responsable n'ose répondre sur le sujet .
kavallo
# kavallo 23-03-2016 16:44
du bla bla toujours le minimum vital l'eau aucun élu n'arrive à répondre à quand l'eau H/24. alors les paroles et promesses c'est du déjà vu :eek:

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.