Connexion

Nous avons 409 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Don de sang à Jijel: Plus de 4000 poches collectées annuellement

djidjelien2

Coïncidant avec la Journée maghrébine du don de sang, le 30 mars est inscrit au calendrier d’une célébration qui rappelle que la vie ne dépend souvent que de ce produit vital.
Au centre de transfusion sanguine (CTS)de l’hôpital de Jijel, le sang est heureusement disponible et à volonté. «S’il vient à manquer, on fait appel aux dons à travers les mosquées ou à la radio», indique le Dr Zigheche, médecin-chef du CTS.


Plus de 4000 poches sont annuellement collectées grâce aux bénévoles réguliers ou occasionnels. Une moyenne de 15 poches est quotidiennement transfusées dans les différents services de cet établissement, le plus important de la wilaya. Néanmoins, une demande importante en plaquettes se fait sentir pour les malades soumis à une chimiothérapie depuis l’ouverture d’une unité d’oncologie dans cet hôpital. Pour parer à tout aléa, un stock de sécurité des produits sanguins de différents groupes est constitué. Il faut reconnaître que la situation du don de sang s’est nettement améliorée. Et c’est le cas aussi au point de transfusion sanguine (PTS) de l’EPH Bachir Mentouri d’El Milia. Un établissement de moindre envergure, mais dont le staff est toujours mobilisé. En quelques années, le nombre de poches collectées est passé de 600 à plus de 2000 annuellement. «C’est grâce à l’effort du Dr Boudjada Zoulikha. Derrière chaque poche, il y a son empreinte et son engagement pour les malades», soutiennent ses collègues. Volontaire et disponible, cette femme a su faire de son service un maillon-clé dans tout l’hôpital. «En trois mois, on est à plus de 600 dons», se réjouit-on au PTS. Désormais, l’approvisionnement en sang provient à 80% des dons volontaires, ce qui en dit long sur le travail accompli. Les 20% restants sont assurés par les dons familiaux. L’Agence nationale du don de sang fixe comme objectif d’atteindre les 100% de dons volontaires.odejjijel.org
El Watan 30/03/2016 Par Amor Z.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.