Connexion

Nous avons 637 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

JIJEL : GLISSEMENT DE TERRAIN. La menace se précise pour les riverains de Bouraoui Belhadef

2r2r2

Les citoyens qui se sentaient directement menacés par ce glissement de terrain nous ont approchés de nouveau pour nous faire part de leur désarroi et interpellent les autorités locales quant à ce retard pris pour trouver une solution et mettre fin aux dangers relatifs à cette réaction naturelle qui leur donne chaque nuit des cauchemars. Bouraoui Belhadef n’en est pas à sa première manifestation géologique et les dégâts causés par les pluies commencent à se faire sentir par les citoyens. Cette fois-ci, ce sont des habitations qui sont menacées par un gigantesque glissement à Bouraoui Belhadef commune située à 65 km à l’Est de Jijel.

En effet, selon ‘’Ammi Ali’’ un sexagénaire du village, son habitation et celle de ses deux frères est cernée par deux glissements. Mais, le plus important, est celui enregistré sur le chemin bétonné qui mène vers ce village. «Cela s'est produit durant les pluies tombées sans interruption durant le début du mois, quand nous avons été attirés par un bruit. C'était alors ce glissement qui descendait à grande vitesse. Vraiment, nous avons eu peur. Il ne reste que quelques mètres pour que notre maison soit emportée », viendra nous raconter notre interlocuteur. D'ailleurs, ce dernier a alerté aussi bien les responsables de l'APC que ceux de la Protection civile. précisera notre interlocuteur. Ce glissement risque d’isoler les localités d’Ouled Amrane, Ouled Khelasse et Sidi Ounis. L’on cite aussi la bibliothèque communale, le lycée, un foyer de jeunes et des blocs de logements sociaux habités qui ont été touchés. Le chemin de wilaya 135 reliant la commune d’El Ancer à celle de Boussif Ouled Asker est également menacé. Si pour le moment, fort heureusement, il n'y a aucun dégât humain, ces citoyens craignent qu'avec le retour des pluies, cet affaissement s'agrandisse et prenne des proportions alarmantes. «C'est une maison que nous avons construite dans le cadre de l'habitat rural. Nous avons vraiment trop peur. Il faut nous trouver une solution», enchaînera notre interlocuteur. À entendre parler ce père d'un enfant de six ans, les autres membres de cette famille et les voisins sont traumatisés et craignent le pire. Même cet accès aux autres habitations risque d'être coupé et peut-être même que la zone sera entièrement touchée. Lors de notre déplacement pour la 2ème fois en ce mois d’avril sur les lieux, le chef d’unité de la Protection civile, ce dernier a vivement conseillé au maire de procéder à l’évacuation des énormes masses d’eau qui se sont accumulées dans ce profond ravin après qu’il soit complètement obstrué par le glissement de terrain qui a formé une véritable digue en terre qui risque de céder à tout mouvement d’autant plus que cette cuvette sous forme de retenue collinaire continue à être alimentée par les eaux de pluie, constituant un véritable danger pour les habitations en amont et proches du ravin. Le responsable des pompiers a avancé une solution qui consiste à utiliser des motopompes pour vider cette importante cuvette longue de plus de 50 m sur 10 m de profondeur remplie à ras bord. Rien n’a été fait à ce jour, et tous les citoyens résidents aux alentours de ce sinistre, continuent à passer des nuits d’angoisse.odejjijel.org

L’Est Républicain 24/04/2016 Par M. Bouchama

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.