Connexion

Nous avons 477 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

ENTRE FAIRE SAVOIR ET SAVOIR-FAIRE

Bonjour; A quelques jours du ramadhan et à deux mois environs du début de la saison estivale, j'étais choqué de voir la célèbre plage de l'ex-Cavallo ravagée par les séquelles du chantier du port, lancé en 2008 pour une enveloppe de 400 millions de DA, et qui tarde à voir le jour alors que sa réception était prévue en décembre 2011.

Dans les pays sous-développés, ce qui caractérise les responsables c’est la satisfaction ostentatoire affichée quand ils présentent leurs bilans d’activités aux citoyens : Aucune lacune n’est mentionnée, aucune insuffisance n’est reconnue. Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes !

Or, le citoyen, ne se nourrissant pas de chiffres, est loin d’être aussi satisfait que le responsable en question parce que c’est lui qui est confronté dans la vie de tous les jours aux mille et une épreuves imméritées.../

 

Faut-il donc penser que le dirigeant a menti en exposant son bilan ? Non, loin s’en faut ! Les chiffres avancés sont exacts. Il a simplement omis de dire aux contribuables trois choses :
1- Combien a-t-il dépensé pour réaliser le programme en question ; 2- Combien de temps a-t-il mis pour achever cette œuvre ; 3- Et surtout, combien de projets n’a-t-il pas réalisés et pour lesquels l’État l’avait chargé de mener à bien.

Impéritie dites-vous ? En effet, ce qui caractérise les pays sous-développés, c’est la présence de cette grossière et mortelle impéritie dans tous les secteurs et à tous les niveaux. Sinon, comment expliquer que depuis belle lurette, la logique, le bon sens, la rationalité, sont remisés aux vestiaires ?

Ceci expliquant cela, il faut reconnaître que l’échelle des valeurs dans les pays sous-développés réside seulement dans la différence entre les bons médiocres et les mauvais médiocres.

C’est ainsi qu’on peut y trouver des mauvais mais bons ; des mauvais mauvais ; des bons mais mauvais ; des bons bons... Mais dans tous les cas de figure, même avec les bons bons, la dragée est toujours amère et difficile à avaler !

Hélas notre belle Igilgili et ses beaux villages, qui étaient, il y a quelques années une destination incontournable de nombreux estivants, sont devenus aujourd'hui boudés. BONNE JOURNÉE...nuageux.gif


M.S jijel.info avec K.L.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.