Connexion

Nous avons 371 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Jijel: Une saison estivale avec les mêmes ingrédients

L’ouverture, ce mercredi, de la saison estivale à Jijel se fera sans conteste avec les mêmes ingrédients que l’année passée.

La seule nouveauté annoncée, si l’on se fie à un communiqué des services de la wilaya, est qu’il n’y aura pas de squat des plages et des parkings. «Au vu de l’exploitation anarchique des plages et des aires de stationnement des véhicules durant les années passées, le wali a insisté sur l’interdiction de toute tentative de squat de ces endroits», lit-on dans ce communiqué.

Il faut rappeler que des bandes de délinquants, agressifs et arrogants, souvent à la solde de personnes qui leur procurent parasols et chaises, ont investi, des années durant, et en toute impunité, les plages pour imposer leur diktat aux baigneurs.

Affichée une première fois à sa prise de fonction, au mois d’août dernier, soit en pleine période d’une saison estivale des plus anarchiques, cette détermination d’éradiquer ces pratiques mafieuses sur les plages a été le mot d’ordre du wali. Larbi Merzoug a, en effet, averti à plusieurs reprises qu’il ne tolérera aucune présence illégale sur les plages. Outre le défi de venir à bout de ces dépassements, Jijel fera face à son déficit en matière d’hébergement et d’accueil. Se résumant à une vingtaine d’hôtels de modeste standing, quelques campings et des bungalows à réhabiliter pour la circonstance, ses capacités ne peuvent contenir le flux attendu des estivants. Le déficit en la matière est d’autant plus important que l’hébergement chez l’habitant demeure la formule palliative que préfèrent de nombreux vacanciers. Pour cette saison, 23 plages seront autorisées à la baignade, soit une de plus que l’édition précédente. Trois autres plages pourraient être ouvertes, si les réserves formulées sont levées.

Amor Z.

Commentaires   

christine hamad
# christine hamad 02-06-2016 11:20
le probleme ici, en algerie c'est que tout le monde se fiche complétement que-ce-que a dit le wali ou le ministre ou les autres résponsables, le wali a bien de donner des ordres mais personne n'ecoute, comme on dit ici, ^^khali ihder a la rouhou^^! les autorites n'nont aucun autorité ici!!
milano
# milano 02-06-2016 03:57
nous avons un nouveau ministre du tourisme très admirateur :D
milano
# milano 01-06-2016 17:35
la fermeté comme celle appliquée pour avoir chassé les vendeurs à la sauvette du côté de la mosquée du marché ( edlala).
autre danger pour les estivants le manque d'hygiène flagrant chez les gargotiers mobiles .

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.