Connexion

Nous avons 507 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Réfugiés nigériens à Jijel : L’errance au quotidien

12062016wat

Les opérations de rapatriement des réfugiés nigériens dans leur pays, via la wilaya de Tamanrasset, n’ont pas dissuadé ces migrants de revenir se réinstaller à Jijel et dans les autres wilayas du pays, où ils trouvent refuge pour fuir leur misère.
Chaque jour que Dieu fait, on les voit errer d’un coin à l’autre, à Jijel et ailleurs, en groupes d’enfants et de femmes pour demander l’aumône. Des groupes arrivés récemment sont composés le plus souvent de personnes jeunes, dont des femmes avec des enfants en bas âge et des bébés. Sous le soleil chaud de ce mois de juin, on les croise pratiquement partout dans la wilaya.


La nuit, ils s’installent là où ils peuvent trouver refuge, le plus souvent dans les bâtisses désaffectées ou en construction, comme c’est le cas prés de la direction de l’éducation.
Contacté, un responsable du Croissant rouge algérien a indiqué que la situation de ces migrants est suivie de prés, sans pour autant pouvoir avancer une quelconque solution à leur cas. Selon lui, de nouveaux groupes de réfugiés sont arrivés tout juste après une précédente opération de rapatriement d’un groupe d’une centaine de personnes. Notre interlocuteur fait le constat d’une même situation dans les autres wilayas du pays, où ces migrants ne cessent d’affluer. «Ils utilisent même le téléphone portable pour s’informer des opérations de rapatriement menées ça et là afin de pouvoir y échapper», affirme-t-il. Depuis le début de ces opérations, plusieurs groupes ont été reconduits jusqu’à Tamanrasset à partir de Jijel. Au vu de ces expériences, il semble que leur sort dépend d’une autre approche pour traiter ce phénomène, qui ne cesse de prendre des proportions incontrôlées.odejjijel.org
El Watan 12/06/2016 Par Amor Z.

Commentaires   

milano
# milano 13-06-2016 20:05
cher ami Foughali salut ,
certes mais ces gens là ne sont pas venus en touristes.
certainement beaucoup ont abandonnés les biens fuyant la mort .
milano
# milano 12-06-2016 18:54
soyons humains faisons un geste d'humanité chacun en donnant à manger à ces personnes en détresse .
donner aux pauvres c'est prêter à DIEU et nul n'est à l'abri d'un revirement de situation .
Foughali
# Foughali 13-06-2016 00:40
Salut
Notre pays devrait se rappeler que sa population est formée de migrants....
Quand on sait qu'il y a des millions de familles algériennes qui vivent à l'étranger depuis des décennies, on devrait mieux comprendre et mieux traiter les migrants sub sahariens qui viennent tenter leur chance pour une vie meilleure .....
L'Algérie est critiquée dans pas mal de journaux et autres médias de par le monde, y compris des éditions comme jeune Afrique ....
Lisez ceci
http://www.jeuneafrique.com/53661/societe/racisme-l-alg-rie-terre-d-cueil-pour-les-migrants-subsahariens/

On parle de centre de rétention et de concentration localisés dans le sud algérien.....
Certes, aucun pays n'est sensé accueillir toute la misère du monde....mais respecter et accueillir dignement ces migrants devrait être un objectif de notre pays .

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.