Saisie de 450 kg de produits avariés

Les brigades de contrôle de la qualité de la wilaya de Jijel ont saisi, durant les premiers jours du Ramadhan, 450 kg de produits impropres à la consommation, dont de la viande non estampillée issue de l’abattage clandestin.
Les mêmes services ont recensé 768 interventions, entamées dix jours avant ce mois sacré, avec l’établissement de 145 P. V. et la fermeture de 18 commerces.

Il faut rappeler qu’une centaine d’agents composant 45 brigades, chargées de contrôler la qualité des produits, sont déployés dans cette wilaya pour veiller à la protection de la santé du consommateur.
C’est ce qu’indique la direction du commerce dans un premier bilan établi pour faire le point sur la situation des marchés en ces premiers jours du mois de Ramadhan. La tendance des prix est également inscrite dans la mission de ces brigades, tenues de faire un bilan quotidien de surveillance de la mercuriale. Le but, précise-t-on, est de veiller à la protection du pouvoir d’achat des couches défavorisées.
C’est dans cette optique que trois marchés «spécial Ramadhan» ont été ouverts à Taher, Jijel et El Milia. Ils seront approvisionnés directement à partir des abattoirs avicoles, mais aussi par des importateurs de produits agro-alimentaires et de viande congelée, ainsi que des agriculteurs pour faire baisser les prix. Cependant, il semble que cet objectif est loin d’être atteint, comme on a pu le constater dans certains de ces espaces, quasiment boudés par les consommateurs en plus de ne pas être suffisamment approvisionnés.
Dans la wilaya de Jijel, on recense une douzaine de marchés de proximité toujours partiellement exploités et cinq autres fermés, après avoir été réalisés pour servir d’espaces commerciaux.odejjijel.org
El Watan 12/06/2016 Par Amor Z.