Connexion

Nous avons 250 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

TEXENNA : SA RÉCOLTE A BAISSÉ CETTE ANNÉE: La cerise à 600 DA le kilo

21062016est

Durant ces derniers jours, des citoyens ont afflué de partout vers le village lointain de la commune de Texenna au sud-est de Jijel. En plus de la vente du fruit, les «amoureux» de la cerise, appelée communément Hab Lemlouk (littéralement, les baies des anges), sont déçus cette année. Et pour cause, les prix de ce fruit rouge et sucré ont atteint des valeurs astronomiques, avec pas moins de 600 DA le kilo. Cela nous l’avons constaté, récemment, dans certains commerces d’alimentation générale dans la région de Texenna et sur les accotements de la RN43, il y avait aussi des cerises proposées à la vente, mais elles ne trouvaient pas vraiment acheteur, à cause des prix exorbitants! Un peu? Oui, parce que cette année, de l’avis des cultivateurs de ce fruit, la production a beaucoup baissé. Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région où les cerisiers sont plantés, ont eu raison de la récolte, cette année, en ce sens que les fleurs et les petits fruits qui poussaient ont été détruits par la force des pluies. Les maladies qui touchent ce genre d’arbres fruitiers, sont aussi un facteur non négligeable dans la détermination de la quantité de production. Et puis, les arbres de ces baies ne sont pas plantés en grand nombre pour en faire toute une culture réussie à part entière. Peu de localités cultivent ce genre de fruit, très prisé au demeurant par les consommateurs. Dans la foulée, il est établi que la production des cerises évolue en dents de scie, ces dernières années. Pour la cuvée 2016, la récolte de la cerise est peu abondante, ce qui justifierait la flambée de ses prix. Néanmoins, les amateurs de ce fruit ne désespèrent pas de voir les prix baisser un peu, dans les jours à venir, et ce, histoire d’en déguster quelques baies rouges pour...»la forme».
Il n’y a pas eu que de la cerise…
Si certains citoyens sont venus pour passer ces jours de Ramadhan dans le village, en prenant un bol d’air frais et en profitant des beaux paysages de la région, d’autres se sont déplacés pour s’approvisionner et acheter ce fruit rouge. Le village producteur de la cerise, cette dernière était affichée, dans la journée d’hier, à 600 DA. Un prix que les visiteurs ont jugé peu important et pas assez attrayant. «Personnellement, je m’attendais à ce que, pour cette occasion, le prix ne dépasse pas les 300 DA», nous a déclaré un visiteur venu d’Alger spécialement pour profiter du paysage, voir la famille mais surtout plus acheter la cerise. Quant aux agriculteurs, ils se sont justifiés en affirmant que les prix sont très abordables puisque ailleurs elle se vend beaucoup plus cher. Ils expliqueront également que le fruit représente leur seule rente.
Virée dans les vergers…
Hier aux environs de 14 heures des citoyens du village rencontres nous diront : « la période de la récolte de la cerise est une belle occasion pour faire connaître notre village et le sortir de l’anonymat. Une opportunité aussi pour écouler notre récolte». D’autres ajouteront : «C’est également l’occasion de redorer l’image de notre village et faire oublier les difficultés que nous avons affrontées et qui ont fait fuir les gens durant la décennie noire». Un agriculteur conclura : «C’est aussi une occasion et une chance pour nous citoyens de Texenna de faire connaître et faire renaître l’agriculture de montagne». Signalons que malgré les maigres moyens de la population de la région, ces moments de récolte des cerises se sont passées dans une très bonne ambiance. Ne manquait que quelques spécialistes pour expliquer les bienfaits du fruit et les différentes sortes de cerises qui sont cultivées dans la région.odejjijel.org
L’Est Républicain 21/06/2016 Par M.Bouchama

Commentaires   

BenAdem
# BenAdem 22-06-2016 01:11
sont qui eux ? et qui êtes vous ?
milano
# milano 21-06-2016 19:29
c'est pour eux pas pour nous .

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.