Connexion

Nous avons 660 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Prix des fruits à Jijel: Une cherté exceptionnelle

Le constat est sur toutes les bouches. Jamais les fruits n’ont été aussi chers durant le Ramadhan que cette année.
Une situation qui tranche complètement avec celle des années précédentes, où le citoyen arrivait tout de même à s’offrir au moins un genre de fruit. Quelque peu abordables peu avant le début du mois de jeûne, les prix des fruits, contrairement à ceux des légumes qui ont très vite repris des tarifs habituels, ont bondi d’une manière incompréhensible, allant parfois du simple au triple, comme ce fut le cas des pastèques.


Ces dernières, après avoir baissé jusqu’à 45 DA/kg ont subitement pris un extraordinaire envol vers 150, voire 170 DA. Ces derniers jours, et avec le frein enclenché par les consommateurs, les prix ont amorcé une descente vers les 75 DA. Les citoyens friands de ce fruit riche en eau, se sont même rabattus sur des portions de pastèque que le vendeur découpe.
Les fraises, dont le prix avait commencé à amorcer une descente vers les 100 DA, ont renchéri pour ne plus descendre au-dessous des 140 DA. Le melon et le cantaloup ne sont pas en reste, puisqu’ils ne se monnaient pas à moins de 150 DA le kilogramme. L’abricot, d’habitude bon marché, se maintient, en dépit parfois de sa qualité, à plus de 110 DA. En plus de ces fruits, il y a aussi le lot des intouchables formé par la cerise, qui a souffert des dernières pluies, et surtout des chutes de grêle, la pomme, la nectarine et la pêche. La cerise caracole à 650 DA, alors que la nectarine a atteint les 500 DA pour les plus fermes. La pomme n’est pas en reste, avec les 400 à 450 DA le kg ou encore les pêches entre 300 et 350 DA.
Beaucoup de gens n’hésitent pas à reconnaître qu’ils ont décidé de passer outre la consommation de certains fruits en attendant une accalmie de la mercuriale. Les pastèques sont les plus regrettées en cette période, surtout pour leur effet désaltérant après une journée de jeûne.
Une bonne note tout de même cette année. Le citoyen ne semble plus être pris par la frénésie qui le caractérisait habituellement en cette période de jeûne. L’autre constat de ce Ramadhan est la réelle force des consommateurs qui peuvent influer sur la mercuriale pour peu qu’ils agissent de concert envers certains produits incompréhensiblement très chers. Une arme qui peut être efficace contre les spéculateurs.odejjijel.org
El Watan 25/06/2016 Par Fodil S.

Commentaires   

milano
# milano 27-06-2016 04:32
tant que les ventes continuent les prix ne baisseront jamais .
la meilleure sanction serait de boycotter d'acheter le temps qu'il faudra pour baisser les prix comme le font 3ndhoum :eek:
Foughali
# Foughali 27-06-2016 13:43
Citation en provenance du commentaire précédent de milano :
tant que les ventes continuent les prix ne baisseront jamais .
la meilleure sanction serait de boycotter d'acheter le temps qu'il faudra pour baisser les prix comme le font 3ndhoum :eek:


Salut Milano
Ça c'est being vrai....
Je me souviens de la bataille contre le veau aux hormones ....cela avait mobilisé beaucoup d'associations et duré plus de 6 mois....
On avait fini par faire plier les producteurs et l'état qui les protégeait ...
Mais, c'était en France, un pays avec une culture .....
Espérons qu'un jour, nos descendants pourront faire bouger les lignes ....
christine hamad
# christine hamad 27-06-2016 13:48
salut, SVP, andhoum on boycotte pas la marchandise, mais il ya de chaque chose du premiére choix, deuxiéme, troisiéme, donc, chaqun peut acheter selon son portemonnaie! saha ftourkoum!
Foughali
# Foughali 27-06-2016 14:12
Salut Christine
Non, vous n' y êtes pas.....ce dont je parle, c'est la compagne de boycott de la viande de veau, qui était bourrée d'hormones....
A cette époque, la majorité des veaux étaient élevés aux hormones ....
That is why the boycott....
On est d'accord qu'en Europe, chacun achète selon l'épaisseur de son porte-monnaie .....
C'est pour cela qu'on a l'habitude de dire " il y en a à tous les prix et pour tous les goûts ".
Aya saha ftourek ya benti .....ana men 3and houm....
Foughali
# Foughali 27-06-2016 14:20
Salut Christine
Il y a beaucoup de littérature sur le coquelicot ...
Les véritables francophones/francophiles se souviennent de la belle chanson de leur enfance...
Le titre : gentil coquelicot
Les paroles sont sur le net...
Voilà, voilà....tu as appris quelque chose de plus ....
Merci qui ?
Bonne soirée
Foughali....always a step ahead....

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.