Connexion

Nous avons 811 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Lettre Ouverte à Monsieur le Wali de la Wilaya de JIJEL

Monsieur le Wali

Nous citoyens de la ville de jijel venons par la présente faire appel à votre haute autorité pour vous demander d’intervenir afin de rectifier des décisions prises sans véritables études ni concertation avec les parties concernées ,et qui se répercutent négativement sur le quotidien des citoyens.
En effet comme chaque été, l’afflux de touristes sur notre cote induit un flux circulatoire très dense amplifié par la mauvaise organisation de la circulation au centre de la ville de Jijel , notamment au point nodal qu’est l’Hôtel Kotama, ainsi que par le fait du maintien de certaines routes fermées à la circulation .


Chaque été ,à l’intersection du boulevard Rouibah Hocine et de la voie d’entrée à l’hôtel Kotama se crée un goulot d’étranglement qui va en s’amplifiant donner naissance à de longues chaines de véhicules allant jusqu’à la mairie et créant ainsi de grandes tensions sur le comportement des citoyens .
Cette situation qui prend des allures cauchemardesques chaque été aurait pu être évitée si une étude réelle a été menée et des mesures adéquates appliquées .
Le schéma circulatoire actuel retenu pour ce point sensible de la ville pour ces trois mois de l’année crée plus de tension qu’il n’en soulage .La raison est que l’intersection de l’entrée de l’hôtel permet aux véhicules venant de trois directions différentes d’y accéder. Les policiers en faction à cet endroit doivent arrêter à chaque fois la circulation dans deux sens pour permettre aux voitures venant de la troisième direction d’accéder en direction de l’hôtel et de même pour les véhicules venant des 2 autres sens . Il s’en suit un étranglement en cascade dans les autres intersections et routes de la basse ville suite à cela .

Pour parer à cette désorganisation et permettre une fluidification définitive du flux circulatoire nous, citoyens de la ville de jijel proposons les mesures suivantes :

1) modifier le schéma circulatoire comme suit :
- L’accès vers l’hôtel Kotama doit être interdit à tous les véhicules via l’intersection d'en face.
- Pour y accéder nous proposons 2 possibilités : via l’hôtel « le convivial » et via l’intersection de la limite des HLM de la plage.
- La circulation sur la route de la plage de ville doit être maintenue en sens unique de l’est vers l’ouest .
- La sortie de l’intersection de l’hôtel Kotama pour les voitures venant de la route de la plage de ville se fera à droite en direction la mairie seulement , il sera interdit de tourner à gauche ni d’aller tout droit .

Ce schéma s’il sera appliqué, permettra nous sommes convaincus, une grande fluidité à cette intersection car les agents de l’ordre n’auront à gérer que 2 files de voitures allant dans un même sens .

- 2) Il est anormal dans un tel contexte que des routes importantes de la ville restent fermées à la circulation malgré la nette amélioration de la donne sécuritaire . Nous parlons particulièrement de la route attenante au stade colonel Amirouche et celle longeant le terrain Road venant de l’hôtel Kotama, qui demeurent fermées à la circulation depuis plus d’une dizaine d’années . Il se trouve que celles-ci permettaient un désengorgement de la circulation de la ville auparavant , et soulageront immanquablement de façon radicale le flux quotidien de voitures , notamment en été , si elles seront ré-ouvertes.
Le grand vœux de la population de jijel est de voir toutes les routes de la ville ré-ouvertes à la circulation sans aucune restriction.

Monsieur le Wali

En espérant une prompte prise en compte de nos propositions , nous vous prions d’agréer Monsieur le Wali l’expression de nos salutations respectueuses.

F. Naoufel

Commentaires   

yasmine
# yasmine 11-07-2016 12:16
C'est clair, la ville a été conçue pour quelques milliers de citoyens , elle est à plusieurs centaines de milliers . l'extension de la ville s'est faite dans les années 80, en verticale vers les hauteurs sans études sérieuses sur les perspectives d'aménagement et des visions globales anticipatrices d'évolutions démographiques.
La disposition de la basse ville permettait jusqu'à un moment de juguler le flux de plus en plus grandissant , mais une fois que des routes ont été fermées à la circulation , le bug est arrivé très vite . L'urgence à mon avis est là , il faut d'abord réouvrir les routes fermées puis réflechir à modifier le plan de circulation. Mais pour le cas du Kotama, la proposition est réalisable et je suis convaincue que cela résoudra de façon très significative l'étranglement de la circulation , car en l'état actuel des choses c'est une aberration de garder le méme schéma circulatoire. J'espère que Monsieur le Wali sera sensible aux propositions des citoyens.
Foughali
# Foughali 12-07-2016 15:04
Salut yasmine
Oui, tu as raison.....
Je confirme qu'aucune ville algérienne n'a été configurée pour accueillir sa population actuelle
Juste un exemple : La ville l'Alger était conçue pour une population d'un million d'habitants...
Ce qui est vrai, c'est le mode de vie des Arabo- musulmans.....
Partout dans le monde, c'est l'anarchie et l'absence d'organisation.....
Allez voir la ville du Caire....il y a des gens qui squattent les cimetières chrétiens, pour vivre dans les tombeaux ..,,,au dessus des sépultures !
Il ne faut pas n'étonner de voir une telle situation ...,la population algérienne a plus que quadruplée en 50 ans....
CQFD !!!!
Bonne journée
Le thé vert froid aide à supporter la vie au bled....où même les corbeaux volent sur le dos pour ne plus voir la misère !!!
christine hamad
# christine hamad 13-07-2016 15:15
:lol: :lol: salut, le corbeaux ne volent pas sur le dos, ils volent avec un aile seulement, avec l'autre ils se couvrent leurs yeux! :D
Foughali
# Foughali 14-07-2016 17:39
Salut Christine
Tu es super .....tu me les sers sur un plateau en argent massif!!!
Un corbeau ne peut pas voler avec une seule aile....un avion non plus!!!
Et pour finir, voici un proverbe bien de chez nous ....
Une main toute seule ne peut pas applaudir......
Allez, hang loose ....le 14 juillet est une occasion pour faire un tour sur la corniche de Marseille ....bien sûr .
:D
laohalim
# laohalim 10-07-2016 16:18
Vous pouvez essayer toutes les combinaisons possibles et imaginables, cela ne changera rien à la donne. la plus belle femme au monde ne peut donner que ce qu'elle a. Jijel est conçue pour contenir un certain nombre de personnes (qq dizaines de milliers), vouloir y accueillir des millions en même temps et avec les mêmes infrastructures des années 60, relève de la pure folie. Faut se rendre à l'évidence , le cauchemar commence déjà à 5 voire 10 km en dehors du centre ville.
yasmine
# yasmine 08-07-2016 22:09
Propositions importantes , merci pour votre engagement . Néanmoins un point important à y inclure qui, s'il est pris en considération mettra fin aux bouchons au niveau de KOTAMA .
La ruelle qui lie la route du stade au boulevard Rouibah hocine et qui débouche à l'intersection en face de l’hôtel doit être interdite de circulation en été. Les véhicules venant sur la route du stade doivent aller jusqu'au niveau du Touring club et tourner à droite pour rejoindre le boulevard Rouibah Hocine. De cette façon les véhicules venant du centre ville vers la sortie EST ne s’arrêteront plus au niveau de cette intersection du moment qu'elle ne peuvent plus rentrer par l’hôtel Kotama. J'espere que Monsieur le Wali appuyera ces propositions réalisables qui mettront fin au cauchemard des djidjelliens.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.