Secteur de l’éducation à Jijel: Des structures à préserver

Le constat de la situation de certaines infrastructures scolaires, présenté récemment par la commission de l’éducation et de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle de l’APW, n’est pas du tout reluisant. La situation est telle qu’à la vue de l’état de certaines écoles, elles paraissaient complètement abandonnées.
Outre ce constat, l’absence dans certains cas d’eau potable, l’existence de problèmes sur les réseaux d’assainissement, les infiltrations d’eau, l’absence de gardiennage nocturne ou encore le non-raccordement au réseau de gaz, ont été des points sur lesquels la commission a insisté pour appeler à un réveil afin de rehausser le niveau de ces infrastructures.

Le problème des malfaçons relevées dans les nouvelles structures éducatives a été aussi abordé par les élus de l’APW, qui ont dénoncé l’immoralité de certains entrepreneurs mus par le seul gain et de n’importe quelle façon. Les chargés du suivi ont été appelés à agir avec sévérité devant ces comportements.
«Les images que nous avons vues n’honorent nullement», soutiendra le wali. De son côté, le rapport de la direction de l’éducation a soulevé certaines contraintes qui se dressent devant la réalisation du programme en cours. En premier lieu, est citée l’insuffisance des crédits alloués aux projets à cause de la nature particulière des sols dans une wilaya, dont 82% de la superficie est en pente et qu’en sus ces lieux reçoivent les plus grandes quantités de pluie du pays.
On seconde position, on relève la rareté des assiettes foncières et les lourdeurs procédurales, qui génèrent des retards dans le démarrage des projets inscrits. En troisième lieu est cité le problème du gel des projets consécutivement à la crise financière. Ces projets concernent 8 groupements scolaires, 3 CEM et 6 lycées, programmés dans le cadre de la carte scolaire au profit des grands centres urbains, et ce, afin de réduire le nombre d’élèves par classe. Le secteur public compte actuellement 381 écoles primaires, 109 collèges et 40 lycées dispensant les cours à un total de 144 887 élèves.
Pour ce qui est du secteur privé, la wilaya compte actuellement deux écoles primaires qui reçoivent 246 élèves et un collège où étudient 82 élèves. Il y a lieu de remarquer qu’avant 1954, la région ne disposait que d’un seul collège et que le plus grand nombre (82 CEM) ont été construits durant la période allant de 1980 à 2010.odejjijel.org
El Watan 18/07/2016 Par Fodil S.