OULED YAHIA (JIJEL) : Le réseau routier en piteux état

Tout le long du trajet menant de la localité de Boutias, longeant la RN 43 jusqu’à Achebou, chef-lieu de la commune de Ouled Yahia, la circulation automobile est devenue une misère pour les usagers du CW 20. En plus d’une chaussée dégradée au niveau de certains tronçons, des affaissements de terrain ont rendu la circulation difficile sur cette voie névralgique. Un mouvement de sol qui n’a pas tardé à apparaître dès la fin des travaux d’aménagement de cette route, achevés il y a quelques années, a emporté des parties entières de ce chemin.

Les intempéries ont fait le reste, n’épargnant presque aucune partie sur ce tronçon. Pour le P/APC d’Ouled Yahia, qui se dit conscient du problème, ce point noir, au même titre que d’autres recensés sur le CW, est pris en charge. «Il va bénéficier d’un traitement pour sa réhabilitation», a-t-il insisté. «Les procédures d’usage sont en cours et il ne reste que le lancement des travaux», a-t-il affirmé. Au chef-lieu de la commune, le réseau routier est également dégradé. Il a subi les travaux de réalisation d’un projet d’AEP, d’un autre pour l’alimentation en gaz de la région et le passage des fibres optiques d’Algérie Télécom, selon les explications du même responsable. Celui-ci a rappelé qu’en dépit de la crise financière, qui a déjà eu pour conséquence le gel de nombreux projets de routes, des opérations sont lancées un peu partout dans cette commune, connue par son relief montagneux.
Des localités entières sont toujours confrontées à des situations d’isolement qui rendent difficile le déplacement de la population. La route de Tallaft-Beni Mimoune, sur une douzaine de kilomètres, est en cours de réhabilitation. C’est un tronçon névralgique qui va désenclaver plusieurs mechtas et relier le chef-lieu de la commune d’Ouled Yahia à celle de Bouraoui Belhadef. Il est à rappeler que tous les projets, dont les ordres de services (ODS) n’ont pas été signés, ont été gelés. Les projets d’ouverture et d’aménagement des routes sont évidemment concernés par cette décision. En plus des contraintes d’isolement dont souffre cette commune, à cause de la dégradation de son réseau routier et du gel d’autres projets en rapport avec la réhabilitation des routes, à Ouled Yahia, les autorités misent davantage sur le lancement des travaux d’aménagement de la zone d’activité. Implantée à Chouf El Tenine, cette zone, dont le site a fait l’objet de la visite de plusieurs ministres et du wali, est encore en attente de réalisation. S’étendant sur 93 ha pour 39 lots, cette zone nourrit l’espoir de toute la région pour le lancement de projets d’investissements. Des études d’impact pour des projets pharmaceutiques et industriels sont déjà lancées, mais le terrain n’est toujours pas prêt pour leur concrétisation.odejjijel.org
El Watan 24/07/2016 Par Amor Z