Connexion

Nous avons 822 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

JIJEL : CRÉANCES SDE. Plus de six milliards de centimes «récupérés»

Asphyxiée par les créances non recouvrées, accumulées depuis plusieurs années, ce qui a freiné l’élan de ses investissements, la société de distribution de l’électricité et du gaz de l’Est, direction de Jijel, a décidé de passer à l’action pour sommer ses clients de s’acquitter de leurs dettes. Après un long sursis accordé aux mauvais payeurs, dans l’espoir qu’ils s’acquittent de leur dû, la SDE a choisi de recourir à la manière forte pour recouvrer ses créances.

40 brigades ont été mobilises pour passer a l’acte procéder aux coupures d’électricité aux mauvais payeurs «Un plan intensif de coupure a débuté, le mois de mai dernier, auprès des clients qui refusent toutes ces facilitations pour s’acquitter de leurs redevances énergétiques, et ce conformément à l’article 85 du décret exécutif 10-95 correspondant au 17 mars 2010», a déclaré la SDE de Jijel, dans un communiqué rendu public. Un recouvrement de 6 milliards de centimes vient d’être réalisé par la direction de SDE Jijel, filiale du groupe Sonelgaz, à l’issue de l’opération coup-de-poing lancée en mai dernier à travers les communes de Jijel. Cette campagne d’envergure a ciblé pour rappel quelque 14183 abonnés ordinaires n’ayant pas réglé leurs dernières factures totalisant ainsi 52 milliards de centimes de factures impayées. Les communes de Jijel, el Milia et Taher sont considérées comme les zones où les créances impayées sont les plus importantes. Nos sources précisent que l’opération a également ciblé les zones côtières où plusieurs clients n’ont pas encore réglé leurs factures. Dans ce contexte, plus de 20.000 abonnés ont fait l’objet de coupures d’électricité et de gaz au cours de cette campagne de recouvrement initiée par la direction en question. Le contrôle opéré a révélé plusieurs cas de fraude, ce qui a permis aux agents d’exploitation d’identifier de nouvelles zones de piratage. Notons par ailleurs, qu’une opération de recouvrement détenu auprès des communes en plus d’administrations est prévue dans les prochains jours. C’est un vrai cri de détresse que cette société lance à ses clients pour payer leurs redevances. «Nous informons encore une fois notre aimable clientèle que la SDE tire la sonnette d’alarme et se trouve en état de détresse. Pour cela, nous lançons un appel aujourd’hui à nos clients pour s’acquitter de leurs redevances énergétiques afin de leur éviter, d’une part, les désagréments de ces coupures et, d’autres parts, permettre à notre société d’assurer la continuité de service ainsi que le paiement des salaires de ses employés», lit-on dans le communiqué de la SDE de Jijel . Cette filiale du groupe Sonelgaz a justifié sa démarche par la crise financière qui secoue le pays et le montant élevé de ses créances. En effet, selon la direction de la SDE de Jijel, la situation actuelle que traverse le pays «s’est répercutée directement sur le groupe Sonelgaz et ses différentes filiales à travers les investissements liés essentiellement à l’amélioration de la qualité et la continuité du service qui relève de son statut d’entreprise citoyenne».lit-on dans ce communiqué.odejjijel.org
L’Est République 27/07/2016 Par M.Bouchama

Commentaires   

Foughali
# Foughali 30-07-2016 00:32
Salut
Je ne savais pas qu'on pouvait refuser de payer ses factures et continuer à bénéficier des services publics, comme l'eau, l'électricité, le gaz, le téléphone, les transports publics etc...,
50 ans après l'indépendance, l'algérien croit encore à l'état providence, l'état patron et à la gratuité des services...,
Certes, le pétrole a permis de subventionner certains produits de première nécessité, qui est en réalité, une façon d'acheter la paix sociale...,
Mais, comme toute belle histoire a une fin...,
La crise qui fait chuter le cours de 110 à 50 USD doit être supportée par tous les citoyens....
La planche à billets n'est plus possible..,,la mondialisation est passée par là!

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.