Connexion

Nous avons 558 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

AXE ROUTIER RELIANT SÉTIF-JIJEL VIA BABOR: Les plaques de signalisation font défaut

De nombreux axes routiers ont été concrétisés à Sétif dernièrement sans pour autant être dotés de plaques de signalisation pour diriger les usagers.
En effet, les plaques de signalisation font défaut sur plusieurs routes qui desservent les villes et endroits à vocation touristique.
L’exemple parfait qui illustre cette situation est la nouvelle route reliant Sétif-Jijel via les communes de Babor et Iraguène.
“Cela fait presque deux ans que cet axe routier très important a été réhabilité et rouvert au trafic routier. Cependant, aucune signalisation n’a été prévue pour orienter les nombreux automobilistes, notamment, les touristes qui veulent rejoindre les communes d’Iraguène, Ziamma Mansouria ou la ville côtière de Jijel”, nous dit un habitant de Babor. Et d’ajouter : “Quand vous arrivez à Babor, vous êtes désorientés, car vous n’avez aucune indication pour connaître facilement votre destination. Pas de panneaux pour vous diriger, c’est ainsi que des touristes se perdent”.
Il poursuit : “Pis encore, les usagers, notamment, les habitants de la région de Sétif ne savent même pas que cet axe touristique a été réhabilité et rouvert après la décennie noire. Des panneaux de signalisation devraient être installés dans les communes d’El-Ouricia et Aïn El-Kébira”. Des touristes n’ont pas manqué de dénoncer l’indifférence des responsables du secteur du tourisme, des travaux publics ainsi que des collectivités locales. “Comment peut-on promouvoir le tourisme sans prêter attention à ces détails ? On entend souvent parler de la promotion du tourisme de la montagne et de la forêt sans pour autant faire l’effort nécessaire pour traduire les intentions en actions”, nous dit un visiteur qui se dirigeait vers le barrage d’Iraguène dans la wilaya de Jijel.odejjijel.org
Liberté 27/07/2016 Par A. LOUCIF

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.