Connexion

Nous avons 666 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

JIJEL: El Aouana continue d’enchanter les estivants

El Aouana (ex- Cavallo) 20 kilomètres à l’ouest de Jijel se présente aujourd’hui comme l’une des stations balnéaires de la côte ouest de la wilaya de Jijel qui charme les touristes en été. Naturellement tournée vers la forteresse de Ouled M’hamed, Beni Sekfal et Djbel El Guerne, ce charmant village touristique de Jijel invite les vacanciers à des haltes de charme le long de ses 25 kilomètres de côte de Kissir aux Aftis, cinq merveilleuses plages autorisées à la baignade et de criques ombragées par une immense montagne boisée.

Cette belle station balnéaire reste la destination favorite des estivants venant des quatre coins du pays et de l’étranger en quête de repos, détente et d’évasion. Et elle ne cesse d’enregistrer pourtant, une affluence record plutôt considérable par apport aux autres villes côtières du pays. En plus de cette richesse historique qui remonte à une époque immémoriale, la région est dotée par le Créateur de paysages pittoresques et de merveilleux sites pour s’évader et se détendre dans un environnement caractérisé par l’hospitalité, l’ambiance et la quiétude, qui font d’elle l’une des plus belles en Algérie. Son littoral s’étale sur une côte de plus de 25 km, allant de l’extrémité ouest de la localité les Aftis jusqu’à la limite est a Kissir . Une majeure partie de cette bande côtière est restée à l’état vierge, inspirant aux visiteurs repos, détente et admiration. elle compte en effet cinq plages gardées et autorisée à la baignade à savoir Kissir, Bordj Blida, Rocher Noir, la Grande plage de la ville d’el Aouana et la plage de les Aftis à l’extrême ouest. Concernant l’afflux des estivants, il reste pour le moment moyen. Cette réalité nous l’avons constatée lors de notre virée à travers plusieurs sites de cette station balnéaire afin de découvrir l’ambiance et l’état qui règne durant cette saison de chaleur. On a effectué effectivement une courte visite à la grande plage où nous avons relevé certaines doléances des baigneurs. Accosté, Salim, un jeune de Bordj Bou-Arréridj, déclare à ce sujet que «l’organisation des plages est bien faite, il y a de la propreté, de la sécurité, un bon et chaleureux accueil nous sont réservés par les gens de cette région tout en affichant bonté et sourire. Cependant, le constat que je dresse moi en ma qualité d’étudiant c’est la cherté en matière de la restauration et de la boisson. Dans le même registre, les commerçants et les propriétaires de commerces et les estivants que nous avons interrogés se plaignent du manque d’engouement des estivants. Cette région recèle en elle beaucoup de beauté et de quiétude”, nous dit Tahar, un père de famille venu d’Alger. Le nombre de visiteurs qu’on enregistre chaque année avoisine le 1,5 million d’estivants. Pour cette saison, comparativement aux dernières années, l’on a constaté beaucoup de progrès. La ville a connu des opérations de lifting, qui lui ont redonné sa belle image d’antan. Les plages aussi sont bien entretenues cette saison et ce, après la prise en charge du nettoyage dans le cadre de l’opération Blanche-Algérie. Après l’opération de lutte contre certains fléaux menée par les services de sécurité, la ville a retrouvé son calme et sa sérénité d’antan. L’on assiste à un afflux des familles particulièrement. Les estivants circulent en toute sécurité dans la ville et sur le front de mer jusqu’à une heure tardive de la nuit. Le plan de sécurité a été suffisamment renforcé pour garantir des séjours agréables pour les estivants. Les endroits qui attirent les visiteurs sont nombreux. L’on compte le front et l’îlot, que l’on peut visiter pour une somme de 50 DA uniquement, par embarcation. Mais aussi le nouveau port de pêche et de plaisance, qui est en voie de réception qui, à son tour, s’impose, comme un site qui attire des milliers de visiteurs. Par ailleurs, durant les week-ends, on assiste à des foules nombreuses d’estivants venant des quatre coins du pays, de Mila, Constantine, Batna, Sétif, Oum el Bouaghi. Les services de la sûreté sont déployés à travers tous les coins et recoins de la ville pour permettre le bon déroulement de la saison estivale et d’éviter tout désagrément afin qu’il règne ainsi un climat de sérénité, de tranquillité durant cette saison de grandes chaleurs à l’égard des vacanciers. Ils patrouillent la cote ouest de Jijel de Ziama Mansouriah jusqu’à El Aouana c’est le tronçon ou des encombrements monstre ont été enregistres les saisons estivales passées. Des le début de la saison estivale, el Aouana a connu un renforcement de son dispositif de sécurité. Ce renforcement s’est caractérisé par l’augmentation de l’effectif des policiers, au niveau de la ville et des plages. Le corps a été secondé par celui de la gendarmerie lequel s’est redéployé sur le terrain. A chaque saison, la ville connaît un nouveau plan de circulation, pour assurer une meilleure fluidité du trafic routier. Des espaces de stationnement spécifique sont également aménagés durant ce rendez-vous estival. En plus de la police et de la gendarmerie, il y a également le déploiement d’une cinquantaine d’éléments de la Protection civile, pour garantir la quiétude aux milliers d’estivants qui affleureront cette saison vers el Aouana. Dans les villages ou dans la ville, les habitants s’attachent à leurs traditions et conjuguent à la fois leur mode de vie vers la modernité. Il est utile de le signaler qu’il ya un programme spécial pour l’animation culturelle dans cette splendide station balnéaire dans qui est en cours presque chaque jours, à titre d’exemple des troupes de la danse folklorique, des galas artistiques, selon les responsables locaux. Plusieurs autres actions culturelles ont déjà eu lieu au niveau du front de mer d’El Aouana. A signaler également que d’autres programmes d’animations sont prévus pour le mois d’aout . cette station balnéaire aux mille couleurs qui brillent de partout le soir et que tout le monde s’accorde à qualifier de cité antique, coquette, qui dispose de beaucoup d’atouts qui pourraient lui garantir un essor de développement touristique important, son rayonnement ne cesse de s’enrichir. Le voyageur découvre avec enchantement une suite ininterrompue de merveilles composée de sites naturels à perte de vue, de vestiges historiques innombrables qui séduisent des vacanciers venant de partout passer des moments de bonheur absolu et de rêve dans un site plein d’émotion qui appelle toujours et toujours à la perfection. El Aouana peut se targuer aujourd’hui d’être la destination privilégiée des vacanciers nationaux et de touristes étrangers. A côté, une plage à l’eau douce, propre et scintillante et au sable fin n’a pas reçu beaucoup de baigneurs ce jour-là. Les parasols peuvent se compter sur les bouts des doigts pour dire combien la saison estivale est terne même à jijel. Sur les deux abords de la route principale des restaurants qui proposent des grillades aux barbecues dégageant des senteurs chatouillant les narines. Sont exposés également des stands de toutes sortes de produits manufacturés, artisanaux. Le soir, flâner au clair de lune sur le sable de la plage ou sur le front de mer est un plaisir. Les promeneurs se plaisent à sentir les odeurs iodées des embruns de la mer, celles des grillades des cacahuètes salées ou des brochettes dorées ou encore se rafraichir le gosier avec des crèmes glacées. El Aouana demeure une station incontournable qui ne cesse d’améliorer la qualité de prestations, au grand bonheur des centaines de milliers d’estivants qui la choisissent comme leur destination favorite.odejjijel.org
L’Est Républicain 28/07/2016 Par M.Bouchama

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.