Connexion

Nous avons 598 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

L’ANSEJ donne la priorité aux jeunes universitaires Création de plus de 720 microentreprises à Jijel

L’année écoulée, des accords de financement de 724 projets de création de microentreprises appuyés par l’Ansej ont été signifiés par les institutions bancaires, ce qui a généré 1880 postes d’emploi.
Le directeur par intérim de l'Agence nationale de soutien à l'emploi de jeunes (Ansej) nous a fait part de son bilan d’activité durant ces quatre dernières années. Selon lui, 5 244 dossiers ont été validés depuis l’année 2011, ce qui a engendré la création de 13 588 emplois pour jeunes. L’année écoulée, des accords de financement de 724 projets de création de microentreprises appuyés par l’Ansej ont été signifiés par les institutions bancaires, ce qui a généré 1880 postes d’emploi. Par ailleurs, nous apprendrons du même responsable que ce chiffre est satisfaisant comparativement à l’année 2013, mais s’avère faible par rapport à l’année 2012. 
En effet, en 2013, pas moins de 708 microentreprises étaient en exploitation, permettant de générer 2 005 postes d’emploi ; tandis qu’en 2012, un total de 1100 microentreprises ont vu le jour, créant ainsi 2 653 postes d’emploi pour jeunes. Selon notre interlocuteur, le secteur le plus convoité est celui de l’agriculture avec 259 microentreprises créées en 2014, et qui ont permis la création de 608 emplois. Sur un autre volet, certaines activités ne sont pas appuyées par l’Ansej suite à la saturation enregistrée au niveau de la wilaya, à l’instar des agences de location de véhicules, location d’engins de travaux publics, transport urbain, taxi- service ou encore les boulangeries et les pâtisseries. Concernant les universitaires, notre interlocuteur nous a affirmé que la nouvelle loi autorise les jeunes diplômés à investir dans divers domaines sans passer par le centre de formation professionnelle comme cela était auparavant. “Nous avons beaucoup de demandes de jeunes universitaires qui désirent créer des microentreprises ; vu que ces derniers ont fait des études supérieures et donc capables de gérer des entreprises, on les fait passer en priorité”, a indiqué M. Chermat, directeur de l’Ansej de Jijel par intérim.
 
M. S. liberté
 

Commentaires   

tahar158
# tahar158 27-02-2015 22:01
Bonjour,
Je me demande vraiment a quoi bon tout ca si a la fin on utilise le materiel de l'ansej autre que prevut pour comme c'est le cas des boxers ! ! ! ! !

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.