Connexion

Nous avons 262 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Courrier des lecteurs: Une photo et des souvenirs...

Bonsoir Mohamed,

En numérisant mes diapos des années Jijel, j'ai retrouvé une diapo qui m'avait valu à l'époque d'être objet d'une plainte de la part de la municipalité qui m'accusait "d'entraves envers agent communal dans l'exercice de ses fonctions". Donc, convocation devant un agent de la police judiciaire ("pour affaire vous concernant" selon la célèbre formule de l'époque...je ne sais pas si ça se pratique encore...) chargé de l'instruction de la plainte. Cela se passait dans l'ancien commissariat du centre-ville dont les platanes qui ornaient la place avaient été rasés de la même manière que tous les autres platanes et j'ai expliqué au jeune policier qui m'interrogeait, et que je voyais fortement gêné par le soleil de l'après-midi qui tapait en plein dans son bureau, que je ne voulais pas que ces arbres soient abattus pour qu'il n'ait pas les désagréments qu'il était en train de subir. Le policier m'a regardé et a sorti de sa machine à écrire toutes les feuilles de son procès-verbal et les a déchirées. Je n'ai plus jamais entendu parler de cette affaire en ce qui me concernait.


Mais, l'histoire retiendra que ces arbres ont été férocement et, très souvent, mortellement mutilés durant l'automne 1980 et l'hiver/printemps 1981 sous la mandature de M. Boumenna à la tête de l'APC de Jijel, avec M. Belkhelfa, fonctionnaire communal, comme maître d'oeuvre de cette opération et avec le feu vert de l'ingénieur des Eaux & Forêts de l'époque, M. Mesdour qui avait soutenu que ces arbres allaient se régénérer.
Cette opération qui était censée être une opération d'élagage a été menée à coups de tronçonneuses, coupant ces arbres centenaires à 1,5 mètres du sol, juste pour récupérer le maximum de bois, immédiatement chargé à l'aide d'un chariot élévateur sur le camion Berliet de la société Ghemmit - Taher. Ce bois a été livré pendant des mois à l'entreprise Sonacob de Béjaia qui le broyait pour produire du bois aggloméré.
En prenant cette photo, je savais que c'était important de le faire et je vous la transmets pour que les anciens n'oublient pas et que les jeunes sachent. La scène se passe devant la BEA face à l'hôtel de ville. Voilà comment on a tué les platanes de notre ville!
Mohamed Chouieb

Commentaires   

titichakib
# titichakib 09-08-2016 14:37
et le pavé enlever de force sur ordre à l'APC d'un gradé militaire pour le poser devant sa villa hors de Jijel ?

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.