Connexion

Nous avons 675 invités et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

Ténacité de certaines habitudes

Certains comportements ayant caractérisé les précédentes saisons estivales ont la vie dure. C’est ce que remarquent les citoyens à certains endroits. Le moindre relâchement est immédiatement mis à profit par certains jeunes qui se remettent à dicter leur loi en ville ou à la plage. A Jijel, par exemple, certains jeunes ont commencé à tenter de se faire payer du côté de la plage Kotama pour le stationnement dont une place indique clairement qu’il est gratuit. Dans certaines plages, continuellement contrôlées par les services de la gendarmerie, il n’est pas rare de voir des parasols, tables et chaises plantés le long du rivage provoquant la grogne de certains estivants. Cette image est particulièrement tenace du côté de Challat, dans la commune d’El Aouana.

D’aucuns espèrent que les interventions menées jusque-là et ayant mis la pression sur les squatteurs illégaux ne soit pas relâchée pour ne pas voir la saison estivale ternie à sa fin en donnant, une fois encore, une mauvaise image de la région à travers ces pratiques. C’est dire que la vigilance doit être de mise devant certains comportements. odejjijel.org
El Watan 27/08/2016 Par Fodil S.

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.