EPH D’EL MILIA (JIJEL) Moussa, l’infirmier dévoué est mort !

Il est mort, Moussa. L’infirmier dévoué du service des urgences médico-chirurgicales de l’EPH Bachir Mentouri d’El Milia, Mousssa Zaouma, est mort, brutalement des suites d’un arrêt cardio-vasculaire au service même où il a travaillé la nuit qui a précédé sa disparition. Après une nuit agitée et stressante dans ce service, Moussa a fini son travail. Il ne se doutait guère qu’il allait mourir quelques heures seulement après avoir accompli, comme il l’a d’ailleurs toujours fait, sa noble mission. La triste et pénible nouvelle de son décès, mercredi, 31 août, à 13h, s’est répondue telle une trainée de poudre dans toute la ville, où il est connu et apprécié de tous ceux et toutes celles qui ont eu à se faire soigner par ses mains compétentes. Visage jovial, toujours souriant et affable à l’accueil des malades, Moussa est un infirmier familier des patients qui se présentent au service des urgences médico-chirurgicales. Durant prés de 25 ans, il a tout donné à ces malades, à leurs familles qu’il accueillait avec sourire et dévouement. Le destin a voulu que le certificat de son décès lui soit rédigé au service même où il a maintes fois intervenu pour prêter mains fortes aux médecins pour réanimer des malades. En ce jour fatal de mercredi, 31 août 2016, Moussa n’a pu être réanimé. Humble, il est mort comme il a vécu dans son service, mais avec la conscience d’avoir accompli, et jusqu’au bout, sa mission.
Amor Z