Connexion

Nous avons 763 guests et aucun membre en ligne

Charte d'utilisation du site jijel.info

17021306592910019 1

Prévisions Météo

Votre publicité ici !

Devenir annonceur sur ce site: Espace publicitaire compatible avec différents formats et à des tarifs très attractifs. حملة إعلانية تعني النجاح. لإعلاناتكم على بوابة الموقع اتصلوا بنا Ecrire à : contact@jijel.info

Retour sur une page d'histoire.

Le projet Bellara

 

 

 

 

Communiqué jijel.info

 

 

 

Aider jijel.info...! Nous vous remercions pour votre fidélité, pour la survie de cette petite fenêtre jijellienne.

JIJEL : ON NE SE BOUSCULE PAS POUR L’ACHETER. Chute sensible du prix de la sardine

Depuis le début du mois de septembre, le prix de la sardine est en baisse. En effet, contrairement au mois d’août et aux mois précédents, la baisse est très sensible. Sur la place du marché, les poissonniers la proposent entre 200 et 250 dinars contrairement au mois d’août passé quand les prix oscillaient entre 500 et 600 dinars. « C’est une aubaine. On peut consommer enfin de la sardine à volonté d’autant plus que le prix du poulet a triplé», ironisera ce client accosté devant l’un de ces poissonniers. Pour en savoir plus, sur ce revirement de situation inattendue, l’un des vendeurs estimera que cette baisse est due certainement à l’offre qui dépasse la demande.

Mais, personne ne peut donner une explication juste. Ce poisson le moins cher et le plus vendu était considéré autrefois comme le plat du pauvre du fait qu’il était à la portée de toutes les bourses. Elle est vendue à un prix moyen de 100 dinars le kg. Quand il reste encore au vendeur une quantité au-delà de 10h du matin, il commencera à diminuer le prix pour l’écouler. Ces dernières années, la sardine a vu son prix exploser atteignant un pic de 600 dinars, voire plus. Son prix se stabilise entre 350 et 400 dinars en hiver. Elle est loin d’être à la portée du pauvre qui la regarde des yeux sans l’approcher. Mais la vrai raison réside dans le fait qu’il y a une surproduction à l’Ouest du pays qui a fait descendre son prix jusqu’à 150 dinars dans cette région. Le vendredi, au marché hebdomadaire de Jijel, une dizaine de revendeurs installés à l’entrée, passage obligé des véhicules et des piétons, proposaient la sardine à 200 dinars, un prix unifié que d’aucuns ont compris que ce prix a été décidé à l’unanimité par ces marchands. Malgré cette baisse des prix avoisinant les 50%, les gens ne se bousculaient pas pour en acheter, pas seulement pour son prix mais aussi pour la température élevée de ce jour-là. Certainement, même les conditions d’hygiène y étaient pour quelque chose dans ce renoncement des consommateurs l’achat de cette denrée. Un marchand questionné sur la baisse du prix de la sardine nous dira que c’est tout à fait logique que la baisse ait lieu à cette période de l’année. Il a soutenu que si les consommateurs évitent encore de l’acheter, la chute du prix atteindra encore les 50%, c’est-à-dire elle sera vendue à 100 dinars. Dans les villages, la sardine se fait désirer. Bénéfique pour la santé à cause de son contenu en acides gras omega3 et riche en calcium, sélénium, phosphore, vitamine D et des vitamines groupe B, la sardine est préparée dans différents plats. La sardine et l’huile d’olive sont des ingrédients indispensables dans certains plats, comme le soulignait une ménagère. Ce qui est lamentable, c’est que les marchands ambulants continuent à vendre le poisson transporté dans les brouettes ou charrettes, exposé au soleil et à la poussière en sillonnant les ruelles faisant fi des règles les plus élémentaires d’hygiène régissant la vente d’un produit hautement périssable comme l’exige la loi, alors qu’il existe des motocyclettes équipées d’un réfrigérateur et du matériel adéquat pour la vente du poisson, vendue seulement à 100.000dinars avec possibilité de bénéficier d’un crédit ANGEM. Autre fait marquant, il y a deux ans, la vente de la sardine dans les caisses en bois a été interdite aux marchands ambulants ou fixes. Une interdiction perdue de vue aujourd’hui à cause de l’absence de contrôle des services d’hygiène. De ce fait, les revendeurs continuent à utiliser les caisses en bois dans des certains endroits comme les villages où le contrôle est inexistant. Devant cette instabilité du marché, les consommateurs ne savent plus quelle stratégie adopter pour préférer tel produit à tel autre. Enfin le prix de la sardine a chuté jusqu’à son niveau le plus bas, ce qui réjouit les ménages.odejjijel.org
L’Est Républicain 20/09/2016 Par M.Bouchama

Commentaires   

baklawa
# baklawa 21-09-2016 05:17
ya si ninoumouad salut ,
à vous comprendre vous trouvez logique le prix de la sardine à 200 DA et +ou quoi ?
compte tenu des retraites très faibles et les salaires de la classe ouvrière .
à part si vous prenez tout le monde pour Bernard Tapie là ok .
ninoumouad
# ninoumouad 20-09-2016 19:15
ya si baklawa hasseb rouhek fi auchan st priest .
baklawa
# baklawa 20-09-2016 16:56
honteux pour nous joijlas :-?
regardons chez nos frères Tunisiens et Marocains le prix de la sardine ?

Vous devez vous ---« inscrire »---pour pouvoir poster un commentaire.